Sud-Gironde : les Nuits atypiques repartent explorer le monde

Singularité artistique, diversité culturelle et linguistique, la 30ème édition joue cette année encore la carte de l’éclectisme.


30 ans que l’aventure des "Nuits Atypiques" continue dans un esprit de résistance et d’invention de notre futur.

Du 4 juin au 25 juillet 2021 vous êtes invités pour suivre cette nouvelle caravane atypique sans effets de foule, juste à taille humaine qui fera étape dans des lieux singuliers du Sud-Gironde pour un programme de découvertes artistiques, entre musiques traditionnelles et musiques actuelles, cultures d'ici et cultures du monde.

Concerts et spectacles, conte, théâtre, poésie, lecture musicale, cinéma, conférences, rencontres-débats, stages & master class, expositions et découvertes de lieux feront voyager l'esprit et les sens en Inde, Martinique, Japon, Sardaigne, en Argentine, en Occitanie.  Des ponts seront tissés entre France et Maroc, entre Nouvelle-Aquitaine et Nouvelle Calédonie, entre Vendée et Bazadais, entre tradition et contemporanéité.
 
L'ouverture du festival se déroule à Bazas, les vendredi 4 et samedi 5 juin, avec un cycle de deux jours autour de l’œuvre du grand écrivain Martiniquais Patrick Chamoiseau, avec comme point d'orgue la première du spectacle « Le Papillon et la Lumière » adapté et joué par Nadine Perez. Suivra ensuite, le dimanche 6 juin, dans au Parc Chavat de Podensac un après-midi avec les Dhoad, Gitans du Rajasthan, pour un spectacle chatoyant, mais aussi une rencontre avec ces musiciens porteurs de la tradition culturelle du berceau des migrations gitanes et une visite du parc.

Le grand conteur Yannick Jaulin (qui a été nommé à la 32ème cérémonie des Molières dans la catégorie « Seul en scène » avec, pour la première fois de l'histoire des Molières, un spectacle en langue de France, « Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à vous parler d'amour »), fidèle des Nuits, vient les 8, 9 et 10 juin dans la commune de Gajac s’intéresser à l'immigration vendéenne en Bazadais à travers un atelier de collectage et un spectacle en grande partie basé sur l'improvisation.

Il y a une escale toute particulière les 24 et 25 juillet à Langon pour deux jours d'hommage au grand écrivain chilien Luis Sepùlveda, qui avait marqué les esprits des festivaliers par son charisme et sa grande humanité lors de sa venue aux Nuits Atypiques, en 2008 et 2010, et qui est malheureusement disparu en avril 2020 emporté par le virus...

▶️ UN FESTIVAL DE LA RENCONTRE

Désireuses de promouvoir les artistes autant que les territoires, les "Nuits Atypiques" ont pris le parti cette année encore d’aller à la rencontre des populations. Églises, jardins, moulins... : les espaces « hôtes », véritables acteurs du festival ont été sélectionnés pour accompagner en parfaite harmonie les propositions artistiques des Nuits.

Bazas, Podensac (parc Chavat), Gajac (ferme-auberge des Faits de Serres), Uzeste, Saint-Macaire (Jardin d'Arlette et Château de Tardes), Captieux, Saint-Pierre-d'Aurillac, Cadillac, Villandraut, Bourideys (lac), Saint-Symphorien (Cercle ouvrier), Saint-Michel-de-Castelnau (Jardins du château perdu), Langon: chaque ville ou village accueillera artistes et public pour des moments d’écoute, de découverte et d’échanges avec toujours pour fil rouge le partage.

▶️ UNE PROGRAMMATION PORTEUSE DE SENS

Les musiques dites "du monde" sont ainsi notamment représentées par : les musiciens, chanteurs, danseuse et fakir indiens Dhoad, Gitans du Rajasthan, la joueuse de koto japonaise Mieko Miyazaki, le duo franco-marocain « Soror » d'Abdelatef Bouzbiba & Clément Gauthier, KanAquitània – associant les chanteurs Kanak de Uilu et La manufacture verbale, les sœurs argentines de Las hermanas Caronni.

Les musiques d'ici sont également à l'honneur avec des propositions artistiques comme celles de Romain Baudoin, Valentin Clastrier, duo Brotto-Milleret, Cocanha, Bal Brut, Laüsa, et Eric Fraj qui fête cette année ses 50 ans de carrière...

Le conte est donc représenté par Yannick Jaulin, le théâtre par Nadine Perez (du Burloco Théâtre) qui donnera une représentation de l’œuvre de Chamoiseau (« Le papillon et la lumière ») et trois représentations d'œuvres majeures de Luis Sepùlveda (« Histoire de la mouette et du chat qui lui apprit à voles », « Le vieux qui lisait de romans d'amour » et « L'ombre de ce que nous avons été »). Des performance sont données par Serge Pey et l'artiste sarde Chiara Mulas.

Différents ateliers, rencontres-débats, projections de films en français et en occitan mais également diverses lectures contribueront à l'esprit d'échange, de découverte et d'ouverture des "Nuits Atypiques" qui restent fondamentalement un espace de réflexion et de débat.



En savoir plus : http://www.nuitsatypiques.org/


Écoutez Céline Lacombe, Directrice des "Nuits atypiques" en Sud-Gironde.

Interview réalisée par Frédéric Dussarrat