Bordeaux : Sur la scène du TnBA le poignant récit d'Herculine Barbin

L’adaptation du texte, frappant tant il fait écho à nos questionnements contemporains sur le genre, de Michel Foucault par Catherine Marnas et Procuste Oblomov est portée de façon percutante par les comédiens Yuming Hey et Nicolas Martel.

 

"Herculine Barbin : archéologie d’une révolution" : la nouvelle création théâtrale de Catherine Marnas, dont la thématique est plus que jamais d’actualité. 

 

A-t-on besoin d’un vrai sexe ? Ce questionnement est au coeur de l’introduction de Michel Foucault pour la publication du journal de Herculine Barbin, texte qu’il a découvert lors de ses recherches sur la sexualité.

Pour la première fois dans l’histoire, un hermaphrodite (aujourd’hui appelé intersexe) n’est plus objet mais sujet. Il-elle prend la parole pour nous raconter sa douleur, son désarroi devant ce qui lui arrive. Un choc incompréhensible pour il-elle. Une histoire croustillante pour le commun des mortels, un objet d’analyses brutales pour la science de l’époque.

Herculine, née de sexe féminin, élevée dans un couvent, institutrice dans un établissement catholique pour jeunes filles se trouve propulsée du côté du monde masculin. Erreur de détermination de sexe à la naissance, l’individu présente des caractères des deux sexes, avec un caractère masculin prédominant. Scandale ! Les imaginations s’emballent : un homme dans un gynécée…

Où en sommes-nous aujourd’hui de nos questionnements sur le genre ? De plus en plus de jeunes s’interrogent sur la binarité et envisagent le changement d’identité sexuelle comme un nouveau ferment de liberté, voire de révolution.

Comment nous situons-nous par rapport à ces questions ? Sommes-nous dépassés ? Pourtant les récits antiques qui nous ont constitués témoignent d‘une fascination déjà présente et prouvent que ces interrogations font partie intégrante de notre humanité.

 


En savoir plus : https://www.tnba.org


Du mardi 11 au samedi 22 janvier 2022.


Catherine Marnas, metteuse en scène, présente le spectacle.

Interview réalisée par Frédéric Dussarrat