"Le Festin", la revue de tous les patrimoines de la Nouvelle-Aquitaine change de formule

Un numéro estival qui vous invite à prendre l'air, d'est en ouest, du nord au sud, dans les terres ou sur la côte, en ville ou en pleine nature, aménagez-vous des plages de découvertes et de détente.


Vous y retrouverez, dans la revue n° 118 de l'été 2021, des articles soignés sur le patrimoine de la Gironde, comme un portrait de la ville de La-Teste-de-Buch, un reportage sur les coulisses de la réouverture du museum d'histoire naturelle de Bordeaux et un article sur l'amour d'André Lhote pour le bassin d'Arcachon. Tout cela en respectant le dynamisme et l'attractivité apportés cette année, par la nouvelle formule.

QUELQUES ARTICLES AU SOMMAIRE :

▶️ [UNE ŒUVRE À LA LOUPE]

Le mystère de la chambre jaune, Henri Matisse à Ciboure
En juin 1940, le peintre Henri Matisse (1869-1954), fuyant l'occupation allemande, s'offre une parenthèse d'un mois et demi à Cibourre, dans une maison de location, au n°55 quai Maurice-Ravel. Accompagné de son assistance et modèle, Lydia Delectorskaya, il y peint un coin de chambre, émouvant témoignage de son exil forcé dans le Pays Basque. La toile est aujourd'hui conservée au musée Toulouse-Lautrec à Albi.

▶️ [ARCHÉOLOGIE]

Parc archéologique de Cassinomagus à Chassenon - Charente
Imaginez qu’il y a près de 2000 ans s’élevait à Chassenon un ensemble monumental composé d’édifices publics et religieux. Les habitants comme les voyageurs pouvaient trouver ici un théâtre (encore enfoui sous la végétation), un temple de 30 m de haut aujourd’hui détruit, ainsi que des thermes publics de 10 000 m2 : les vestiges les mieux conservés de France, voire d’Europe. L’agglomération antique nommée Cassinomagus (village actuel de Chassenon) se situait dans la province d’Aquitaine et appartenait à la cité des Lémovices dont le chef-lieu était l’antique Limoges : Augustoritum. Cassinomagus se trouvait sur la voie d’Agrippa qui traversait la Gaule romaine de Saintes à Lyon, dès le Ier siècle de notre ère.

Entourant les bâtiments, le jardin de Pline l'Ancien et le Petit Potager de Cassinomagus vous présentent une sélection de végétaux que les Romains utilisaient dans leur vie quotidienne.
 
▶️ [MONUMENTUM]

Les phares du littoral charentais
Vigies au milieu de l’océan, points lumineux à l’entrée d’un port, guides pour tous les marins, monuments insolites à visiter, les phares attirent par leurs silhouettes imposantes, leurs points de vue à couper le souffle et leurs fonctions primordiales. Nommons le légendaire phare des baleines sur l’île de Ré, Chassiron sur l’île d’Oléron, La Coubre sur la côte sauvage au large de La Tremblade, ou encore le vaillant phare du Bout du Monde. Le littoral de la Charente-Maritime compte près d’une quinzaine de ces forteresses des mers, résistant depuis des siècles aux tempêtes les plus violentes de l’Atlantique.

▶️ [INSOLITE]

Bordeaux : Dans les coulisses du Muséum par Nathalie Mémoire
Rouvert en 2019 après plus de 10 ans de travaux et de restauration des collections, le Muséum d'Histoire naturelle de Bordeaux a d'emblée rencontré un immense succès populaire. La transition réussie entre le cabinet de curiosités à l'ancienne et l'espace d'interprétation actuel doit beaucoup à la pertinence du parcours pédagogique et à l'élégance de la mise en scène. Nathalie Mémoire, directrice de l'établissement, en dévoile les coulisses, notamment à travers les différents métiers, qui permettent aux 3 500 spécimens actuellement exposés (sur un million au total) de retrouver vie et d'offrir aux publics une "leçon de chose" intense et vibrante.

▶️ [UN PRODUIT PAR LE MENU]

Le beurre d'Échiré par Philippe Meyzie
La laiterie d’Échiré dans les Deux-Sèvres a été fondée en 1891 par M. du Dresnay dans les dépendances d’une ferme située au bord de la Sèvre Niortaise en plein cœur du village. Depuis sa création, cette dernière se consacre exclusivement à la fabrication d’un produit réputé pour sa qualité : le beurre est toujours fabriqué dans des barattes-tonneaux en teck, ce qui lui assure une texture particulière. Le beurre d’Échiré est consommé avant tout dans des restaurants gastronomiques et l’hôtellerie de luxe ; la plupart des tables étoilées des guides gastronomiques ou des palaces le font découvrir à leur clientèle en l’utilisant dans leurs recettes ou en dégustation à table.



En savoir plus : http://www.lefestin.net/


Écoutez la présentation de ce numéro estival par Dominique Dussol.

Interview réalisée par Frédéric Dussarrat