Hayastan, Pensées d'Arménie, Photographies de Gaëlle Hamalian-Testud.

En 2013, Gaëlle Hamalian-Testud entreprend un second voyage en Arménie, toujours en quête de ses racines mais avec la tentation de se défaire d'un passé trop lourd. La photographie va convoquer les forces de l'attente et de l'oubli pour fixer avec son objectif, paysages et scènes de vie en somptueuses images d'un territoire immense et nu, où, posés comme des décors de cinéma, au milieu de nulle part, surgissent des vestiges architecturaux antiques, des églises orthodoxes, des modestes cabanes de bois et des roulottes. De ses rencontres avec les habitants, elle tirera des portraits silencieux et émouvants, des instants de vie intimes où les regards s'absentent ou se dérobent.

New York, Face B. Photographies de Jaime Belda

Jaime Belda nous montre une vision crue et brute de la ville des gratte-ciel. Dans cette exposition l’auteur poursuit une de ses thématiques fondamentales : la relation Homme-Ville. Un thème qu’il a inauguré en 2012 avec l’exposition Entre escombros, travail qui fut sélectionné pour les Découvertes du Festival PhotoEspaña 2013. New York. Face B est le travail que l’auteur a réalisé pour le Master en photographie de l’école Espaí d'Art Fotogràfic de Valence.

Programme de diffusion Crystal Palace, Zébra3, C = 1 / √px

C=1/√px  est une sculpture sonore qui prend la forme d’une raffinerie miniature. Des tubes, ballons, ampoules et autres verreries de laboratoire sont agencés en une sorte d’alambic transparent, générant une « distillation » sonore : des sons parcourent cette machinerie et se transforment au cours du processus.

Exposition "Les inventifs" à l'hôtel de région Aquitaine

Cette exposition assure la promotion de l’innovation au sens large à travers toute la France et valorise les inventions issues de personnes physiques. L’objectif est de plonger les visiteurs dans un univers parallèle et décalé autour du monde de l’invention et de l’innovation. Cette exposition est l’occasion de découvrir des inventions portées par l’association, et de faire connaître le monde de l’invention à un public plus large.

D.F.I. Document fictionnel d'identité, exposition collective au Polarium

Comment la création a une place privilégiée dans sa capacité à transmettre, à faire récit et à dire ?

Christian Bonnefoi, Variations

L'ensemble des oeuvres présentées mettent en évidence les variations qui définissent le travail de l'artiste. Tableaux, collages et collages muraux se succèdent le long du parcours tout en créant un ensemble cohérent, articulé en multiples séries.

Odyssée, destination espace

Rejoignez Odyssée, l'Académie Spatiale et partez sur les traces des héros de l'espace ! Vivez les grands moments de cette aventure des années 60 à aujourd'hui. Explorez Mars, découvrez les répliques exactes des rovers martiens qui permettent aujourd'hui d'étudier l'environnement de cette intrigante planète… Une série de défis attend aussi les plus jeunes : construction de fusées, découverte des planètes de notre système solaire et même, habillage d'un astronaute !

L’heure du souper ou l’art du bien manger aux XVIIe et XVIIIe siècles

L'évolution de l'attrait pour la cuisine, tant sur les produits et saveurs que sur leur mise en forme, donne naissance à de nouveaux objets et de nouvelles représentations autour de la table.

Les narrations de l’absence. Art et Archéologie, Installation d’oeuvres du Frac Aquitaine dans les collections permanentes du musée d’Aquitaine

L'accumulation toujours grandissante des connaissances en matière d'archéologie, associée à l'utilisation de technologies d'analyse de plus en plus précises, ne suffit pas à compléter le puzzle du passé. Notre vision est forcément fragmentaire. Les  indices se juxtaposent mais la réalité demeure hors d'atteinte. Cette idée  d'incomplétude, de manque, est à l'origine de l'exposition intitulée Les Narrations de l'absence. Au sein du musée, les oeuvres de la collection du Frac Aquitaine se déploient sur le parcours du visiteur. Un vis-à-vis s'établit entre des époques lointaines et des démarches contemporaines.

Remix, éclairages sur la transition énergétique

La transition énergétique, on en parle beaucoup mais savez-vous vraiment de quoi il s'agit ?

A vue de pied, à vue de nez, une exposition vraiment “underground”

Dans le cadre du programme d'expositions "Art & Archéologie", le Frac Aquitaine présente "A vue de pied, à vue de nez", une exposition vraiment "underground" activant, à travers la pratique de quatre artistes, une mémoire géologique, archéologique, artistique et humaine.

Avis à la population, les archives s'exposent au Musée des douanes

Une sélection de vingt-deux documents originaux est exposée pour rendre compte de la communication officielle à travers l'histoire. Le Musée national des douanes lance un avis à la population en placardant sa halle centrale. Outre ses collections d'objets, il conserve en effet des documents anciens, rares et insolites. Parmi eux se trouve un fonds de placards, avis imprimés que l'on affichait publiquement pour l'information des citoyens.

Itsas Begia. Regard sur le patrimoine maritime basque

Retour dans les années 1865 - 1940 sur la côte basque avec une soixantaine de clichés photographiques, témoignages des changements des pratiques de navigation. Puisant dans ses fonds de photographies anciennes et de la collection privée de l'atelier Konarzewski, le Musée d'Aquitaine évoque une époque où les progrès techniques bouleversèrent l'évolution économique et urbaine.

Ce qui ne sert pas s'oublie // Vandy Rattana : Monologue //  Harun Farocki : Comparison via a Third, L'écran : entre ici et ailleurs

Le CAPC musée d'art contemporain de Bordeaux présente trois expositions qui signent une nouvelle étape pour cette année 2015. Le programme répond à une série de questionnements fondamentaux quant à la mission du musée dans le monde contemporain. Nos expositions reflètent notre désir d'être un lieu de production, d'expérimentation et d'échange d'idées, ainsi qu'une plateforme pour la création et la connaissance permettant d'aborder des formes de pensées, de vie, et d'action.

Winshluss, Le déjeuner sous l'herbe

Winshluss propose pour la vitrine place du Parlement, une parodie au vitriol du Déjeuner sur l’herbe, célèbre tableau d’Edouard Manet. Réalisée en 1963, la toile fit scandale à l’époque, tant pour son style et sa facture, en rupture avec les codes académiques, que pour la désinvolture de la femme nue assise impudemment entre deux hommes vêtus.