"Les 100 mots du patrimoine", un livre écrit par Guy Sallavuard à l'occasion des 25 ans de la Fondation

Guy Sallavuard en a retenu 100, qu’il décrit avec une plume vive et une conviction forte : le patrimoine est la porte la plus ouverte vers la culture. Sa sauvegarde est l’affaire de tous.


Qu’ont en commun l’anastylose, l’iconoclasme et une cadole ? Les substantifs « mécénat », « propriété » et « crowdfunding » ou encore les adjectifs « vernaculaire » et… « beau » ?

Ce sont, parmi beaucoup d’autres, quelques mots du patrimoine. Cette cadole, bel exemple de propriété vernaculaire, sera restaurée par anastylose, avec l’aide de mécènes iconoclastes et d’un crowdfunding (« financement par la foule »).

Des mots pour définir et décrire le patrimoine reçu des générations qui nous ont précédés, d’autres pour exprimer notre devoir de mémoire et la sauvegarde des objets patrimoniaux qui nous entourent et des messages qu’ils portent. Quelques mots encore pour convaincre de l’importance de cette transmission aux jeunes générations et de son rôle dans l’éducation, dans la vie sociale et dans la vie économique des territoires.

Vice-président de l’association Maisons paysannes de France, Guy Sallavuard a été directeur des relations institutionnelles et référent pour l’éthique et le bénévolat de la Fondation du patrimoine, dont il est désormais administrateur. Il est également ingénieur chimiste et docteur ès sciences physiques.

Pour chaque exemplaire vendu, Guy Sallavuard a souhaité céder ses droits d’auteur, et l’éditeur "Que sais-je ?" une partie de ses bénéfices provenant de la vente du livre au profit de la Fondation du patrimoine




Écoutez Guy Sallavuard.

Interview réalisée par Frédéric Dussarrat