Festival "Bordeaux Rock", une édition automnale à découvrir

Au programme : le projet Indiamore du virtuose Chassol, le répertoire des Wampas interprété au piano par le leader du groupe et une soirée 100% bordelaise avec les groupes Astaffort Mods et Sahara



LA PROGRAMMATION DETAILLÉE

▶️ JEUDI 23 SEPTEMBRE - 20H - SALLE DU GRAND PARC

Un aller simple pour Goa, en passant par Calcutta ou encore Varanasi, ça vous tente ? Embarquez à destination d’un pays aux mille et une facettes le temps d’une soirée au programme alléchant : le projet Indiamore du virtuose Chassol, un mélange de sitar indien et d’electronica par l’ex-Gamine Paco Rodriguez et des interludes dansés par l’association Masti Punjab Di.    

▶️ VENDREDI 24 SEPTEMBRE - 20H - SALLE DU GRAND PARC

Qu’ont en commun nos trois invités de cette soirée du vendredi ? Sur le papier, peut-être pas grand chose. Le répertoire des Wampas interprété au piano par le leader du groupe, un récital pop pour claveçin par le bordelais Yellow Magic Harpsichord et la synthpop diabolique du québécois Bernardino Femminielli.

▶️ SAMEDI 25 SEPTEMBRE - 15H - BIBLIOTHÈQUE MÉRIADECK

Bordeaux Rock poursuit son partenariat avec la Bibliothèque Mériadeck le temps d’un après-midi hypnotique autour des musiques électroniques expérimentales. Embarquez pour un voyage audiovisuel de Bordeaux à Barcelone avec les artistes invitées : la bordelaise Alice Keller et le duo barcelonais Eli & Mar.

▶️ SAMEDI 25 SEPTEMBRE - 20H - SALLE DU GRAND PARC - ROCK EN VILLE

La fameuse soirée Rock en ville, qui permet habituellement de découvrir une vingtaine de groupes locaux parmi les plus prometteurs du moment, se voit malheureusement compromise cette année sous son format traditionnel. Voici la sélection 100% locale concoctée cette année

✔️ ASTAFFORT MODS / Electro punk gascon

Nés de la fusion d’un pruneau et d’une centrale nucléaire, ces mecs sont de gros bourrus. Pas les derniers pour râler. Sur tout. Tout le
temps. L’accent est à couper au canif. Un Cabrel acariâtre. Mille fois plus vénère que l’original. Hardcore. Ils sont la réponse pastorale
aux diatribes cockney du cool duo de Notthingam, Sleaford Mods. Sauf que l’on comprend tout. Et que les gars ont sacrément bossé les textes. Car si on gratte un peu sous le vernis léger de la bouffonnerie, apparaissent des considérations beaucoup plus profondes sur le difficile rapport ville/campagne. Invités en 2019 pour célébrer les 15 ans du festival, les trois comparses sont de retour pour notre plus grand plaisir sur la scène du Grand Parc sur pour y présenter leur dernier essai «Ouverture facile»

✔️ SAHARA / Pop psyché

Cette vision d’une musique populaire, libre et totale, Blondine et Jérémy l’ont pêché dans les grandes utopies jazz des années 1970, la folie punk du début des années 1980 et un amour inconsidéré pour la bossa nova. Un corpus gigantesque qui prend une dimension extrêmement physique et organique en live, quand le duo est rejoint par son batteur Swann. En février dernier Sahara sort «Family Talk !», deuxième volet de «Talk ! Talk ! Talk!», une série de 3 triptyques chacuns composés de 3 chansons en 3 langues différentes.

✔️ VENUS BERRY  / Cold wave

Anouk Allard alias Venus Berry est une artiste plasticienne, musicienne et compositrice bordelaise. En 2014, et depuis sa chambre d’étudiante du Crous, elle se met à composer une variété de titres en tout genre. En 2016, elle réalise ses premiers concerts improvisés sur le thème de la noise music. Éclectique et mystérieuse, Venus Berry s’éprend du style lo-fi et croise les genres entre synth punk, ambient, rock, et électro. Deux musiciens la rejoignent désormais sur son projet : Antoine Sapparrart à la basse (Prêcheur Loup) et Jules Méli à la guitare (Cockpit). Leur nouvel album «Shibari» est sorti le 26 mars.



En savoir plus : http://www.bordeauxrock.com/festival-bordeaux-rock-2021/


Écoutez Elodie Raso.

Interview réalisée par Frédéric Dussarrat