"Si Arsac m'était chanté", spectacle musical oenotouristique en Médoc

Êtes-vous prêt à succomber à cette aventure musicale unique ?


Dans l’une des plus anciennes propriétés du Médoc, entre rangs de vignes et sculptures monumentales, le propriétaire, Philippe Raoux, a eu l’idée de faire de l’histoire de cette propriété d’exception un récit immersif.

Pour réaliser ce projet un peu fou, Philippe Raoux s’est entouré d’une équipe de professionnels bordelais : François Gaulon pour la composition des chansons et de la musique accompagné de son épouse Muriel, Eric Bernard metteur en scène -fondateur des Grandes Traversées et créateur de spectacles chorégraphiques modernes-, Pierre Fossey scénographe pour la création de toutes les vidéos, Garlo compositeur et créateur du "Son d’Arsac" , et de deux chanteurs-comédiens, Catherine Piffaretti, et Jean-Louis Cassarino.

Les musiques composées par François et Muriel Gaulon en parlé-chanté offrent aux visiteurs l’occasion de découvrir l’histoire de la propriété depuis son rachat en 1986, sa transformation avec la replantation du vignoble et l’installation de ses œuvres d’art mais
aussi l’élaboration de ses vins d’exception. La mise en scène son et lumière dans le cuvier et le chai à barriques est réalisée par Pierre Fossey. Elle transporte le visiteur dans l’histoire de la propriété entre images d’archives et œuvres d’art.

La visite se termine par une dégustation du Château d’Arsac classé Cru Bourgeois Exceptionnel en appellation Margaux dans le chai à barriques.

▶️ 11 "TABLEAUX" AU VOCABULAIRE MUSICAL VARIÉ

11 chansons rythment un parcours de 11 étapes qui se déroulent dans les chais et le cuvier du château. De sons en musiques, de paroles en chansons, de découvertes en émotions, le visiteur voyage dans le temps et l’espace de Château d’Arsac au travers ces « tableaux » musicaux.

Les 11 chansons sont traitées sous des variations musicales différentes qui permettent de donner du rythme au spectacle, de surprendre à chaque fois les visiteurs, en variant les plaisirs.

"Outre des hommages à Michel Legrand et au son des années 60, nous avons abordé le jazz classique, le middle-jazz, la pop, la chanson française - de Trénet à des approches plus contemporaines - , la musique de film avec des univers classiques, ou encore le gospel-rock…" explique François Gaulon.

Tout un vocabulaire de musiques dites populaires au meilleur sens du terme, soit qui parlent à tous, articulées selon le sens à donner à chaque chapitre de l’histoire d’Arsac, avec des mélodies délibérément chantantes et mémorisables.

▶️ UNE VISITE DÉCALÉE, POÉTIQUE…

Toutes ces histoires sont réunies dans les chants, textes et mélodies composés par François Gaulon et son épouse Muriel et interprétés par les chanteurs Catherine Piffaretti et Jean-Louis Cassarino.`

✔️ Bienvenue est une invitation au voyage, à la curiosité et au plaisir « comme les oiseaux de Folon, Les si beaux oiseaux, volant de fontaine en fontaine, Selon où le désir les mène. »

✔️ Parce que c’était lui, parce que c’était moi. Cette phrase du philosophe Michel de Montaigne au sujet de sa grande amitié pour le médocain Etienne de La Boétie rappelle l’attachement et les liens forts qui peuvent unir les hommes mais aussi les lieux, tous deux ayant probablement séjourné au Château d’Arsac. Lorsque Philippe Raoux découvre Arsac en 1986, il a un coup de foudre pour ce lieu chargé d’une histoire vieille de mille ans.

✔️ Le Jardinier d’Arsac rappelle les nombreux travaux de la vigne qui s’effectuent au rythme des saisons. « Après mille épreuves, le gel ou la grêle, Et mille joies en travaux perpétuels, La récompense enfin, toucher le ciel : Offrir un cru exceptionnel ».

✔️ La recette d’un Grand Vin, est un clin d’œil à la recette du cake d’Amour dans le film Peau d’Âne de Jacques Demy. Car le vin est poétique comme le travail de la vigne et du chai, comme le quotidien peut le devenir dès lors qu’on le saupoudre de quelques notes de musique, d’une pincée de rimes bien troussées et « d’une larme de miel et un soupçon de sel ».

✔️ L’entendez-vous ? Le vent qui souffle sur les vignes du Médoc, sur le vignoble d’Arsac, est un vent doux bienveillant. Il danse dans les sculptures d’Arsac et les fait chanter.

✔️ La chanson bleue évoque la couleur d’Arsac, celle des murs extérieurs des chais badigeonnés, dès la fin du 19ème et début 20ème, avec les restes de citernes de sulfate de cuivre. Une couleur qu’amplifie Philippe Raoux et qui n’est pas sans rappeler le bleu Klein. Des chais bleus, en rupture avec le classicisme du château.

✔️ La Grande Dame, œuvre de Simon Beer, est cette balise installée voilà 3 ans au centre du vignoble. D’où que l’on se place, elle domine. Sa prestance ne doit cependant pas nous faire oublier ses blessures qui nous rappellent ces cicatrices, telles des peintures rupestres, accrochées à ses flancs. Elles témoignent de 40 années de souffrance passées à l’entrée de la Gironde.

✔️ La Diagonale du fou fait référence à la Diagonale d’Arsac, la sculpture qui biffe la façade du château. Une diagonale qui brise l’équilibre du bâtiment d’un élan inspiré et vivifiant comme un manifeste à la fois esthétique et radical pour répondre au temps qui passe. Pour Philippe Raoux « elle dessine une nouvelle réalité, définit un nouveau défi. Elle devient en ce sens une passerelle qui fait entrer de plain-pied Arsac dans la modernité.”

✔️ Nous nous retrouverons. Car le vin rassemble, permet le partage et la convivialité.

✔️ La transmission. Un héritage vieux de 1000 ans qui demande humilité, audace et courage.

✔️ Alléluia est un chant d’allégresse en forme de gospel pour l’après de la dégustation.

▶️ UN BALLET DE LUMIÈRE

Les images créées par Pierre Fossey, leur développement et leur extension s’articulent dans des bilatéralités complémentaires :
✔️ Arsac et le travail de Philippe Raoux, tout au long de ces années. Ce sont des images formelles, animées ou non, facilement reconnaissables et qui installent le public dans un ensemble appropriatif au Château, à son histoire, au vin, à sa fabrication et à tout son univers.
✔️ Les effets spéciaux, de signes non figuratifs, comme un ensemble de perceptions visuelles adressé au public afin de le questionner et l’engager au voyage…L’espace des chais est mis en lumière : tout, le public compris, devient écran et surfaces de projections.

La singularité des supports graphiques et leurs animations créeront un vocabulaire chorégraphique propre à cette installation. Les images et l’espace ainsi mis à profit créent un ballet de lumière, de couleur et de saveur sensorielle. Si tous les arts ont été contemporains de leur période, le travail de Pierre-Antoine Vitez et de son « théâtre-élitaire » pour tous !



Onze “tableaux” musicaux de 45 minutes (visite œno-musicale, installation multimédia immersive) suivis d’une dégustation de vin (1h/1h15 au total).

Sessions les mercredi, vendredi et samedi à 14h30 par groupe de 5 personnes conformément aux directives sanitaires en vigueur.
Dès le jeudi 1er avril 2021 sur réservation uniquement


En savoir plus : https://chateau-arsac.com/


Écoutez Philippe Raoux, Propriétaire du Château d’Arsac, Vigneron et collectionneur d’Art.

Interview réalisée par Frédéric Dussarrat