Banques Alimentaires : collecte annuelle en Gironde. Les besoins explosent

Dans le contexte tout particulier de cet automne 2020, il reste à souhaiter vendredi 27 et samedi 28 novembre que la réponse des donateurs soit à la mesure de l’augmentation des besoins.


▶️ EN COLLECTE PHYSIQUE POUR LES UNS, EN COLLECTE DÉMATÉRIALISÉE POUR D’AUTRES


Face à une situation sanitaire et économique complexe et contraignante, la Banque Alimentaire de Bordeaux et de la Gironde a choisi un mode de collecte double : collecte physique classique pour les magasins les plus importants. Les gilets orange y distribuent des flyers et des poches et reçoivent en retour des produits ; collecte dématérialisée, comme cela avait été testé avec succès au mois de juin, avec l’opération « le don de vivre(s) ». Des gilets orange distribuent des coupons correspondant à des repas (2 euros pour un repas). Les sommes réunies sont transformées ultérieurement en achat de denrées alimentaires.

▶️ PRODUITS DEMANDÉS

Comme l’année précédente, la Banque Alimentaire de Bordeaux et de la Gironde a besoin de produits secs à durée de conservation longue, à forte valeur nutritionnelle, en particulier d’apports protéiques pour venir compléter le frais qu’elles distribuent chaque jour et pallier la diminution de la ramasse de produits carnés.

Cela signifie priorité aux féculents (riz et semoule) et aux conserves de poisson, de viande et de légumes.

Surtout pas de produits frais pendant cette collecte, ni de produits pour bébé.

Pour mémoire, depuis le début du premier confinement en mars, la Banque Alimentaire a distribué plus de 2 300 tonnes de denrées à 145 structures associatives et sociales partenaires. Cela représente 4,6 millions de repas.

Les dispositifs en faveur des publics les plus précaires (maraudes, squats…) ont mobilisé 400 tonnes. La Banque Alimentaire a  également fourni des colis aux étudiants les plus précaires et pour la distribution d’été. Face à l’urgence, elle a puisé sans compter dans ses stocks depuis le début de la pandémie.

▶️ ÉQUIPES

Plus que jamais, les bénévoles girondins ont répondu présents à nos appels. On notera une mobilisation toute particulière depuis la rentrée de septembre, accentuée depuis le début du confinement.

Plus de 3200 gilets orange se relaieront dans les magasins : des bénévoles - anciens et nouveaux - de la Banque Alimentaire de Bordeaux et de la Gironde, des adhérents de nos associations partenaires, des membres des clubs services, des salariés d’entreprises qui s’engagent à nos côtés, des individuels, des "service civique"…

Particularité 2020 : pour répondre aux normes sanitaires et protéger bénévoles et donateurs, un protocole strict encadrera la collecte à l’entrée des magasins.

Les scolaires, scouts, etc. qui venaient traditionnellement prêter main forte pendant la collecte et plus encore pendant le tri, ne font pas partie de l’effectif des collecteurs.

S’y ajoutent les équipes de bénévoles de la Banque Alimentaire et les salariés qui assurent la logistique sur le site de Bougainville.

 
Et aussi


La Fédération Nationale des Banques Alimentaires lance la plateforme monpaniersolidaire.org qui permet d’offrir en ligne un ou plusieurs paniers. Les montants récoltés seront mutualisés entre les 79 banques alimentaires départementales.
La Croix Rouge française, partenaire historique des Banques Alimentaires, mobilise autour d’une opération « confinés et solidaires » : elle encourage l’organisation de collecte alimentaire au sein du voisinage suivie du dépôt des denrées collectées dans un lieu de collecte des Banques Alimentaires.


En savoir plus : https://ba33.banquealimentaire.org/


Écoutez Régis Pauget, responsable de collecte nationale de la Banque Alimentaire pour Bordeaux et la Gironde.

Interview réalisée par Frédéric Dussarrat