"Musée des Beaux-Arts à Bordeaux", sa collection à (re)découvrir en ligne...

Une collection qui a vu le jour dès le début du XIXe siècle. Au fil du temps, la collection s’est diversifiée et enrichit grâce aux dons, legs, achats ou dépôts d’oeuvres. Toutes les périodes historiques allant du XVe au XXe siècle sont représentées.

 

Cette période de confinement est donc une bonne occasion de découvrir toutes ces pépites que l’on a si peu le temps d’observer dans la vie de tous les jours. Le musée des Beaux-arts a mis à disposition sa collection en ligne. Vous pourrez admirer (à travers votre écran) les quelques 8 200 oeuvres qui sont actuellement conservées au musée.

 

Focus sur ...

✔️ Acquisition récente du musée : Jean-Léon Gérôme, Bacchante au thyrse
Le thème vinicole, symbole de la région bordelaise, est aussi celui de la Bacchante au thyrse représentant une prêtresse de Bacchus, dieu du vin. L’univers de ce dieu est omniprésent dans l’œuvre de l’artiste Gérôme : le musée conserve de nombreux tableaux sur ce thème dont son Bacchus et l’Amour ivres.

✔️ Oeuvre doyenne du musée - Hans CLOT, Vierge de Pitié
Découvrez la plus ancienne œuvre conservée par le musée des Beaux-Arts, la Vierge de Pitié de Hans Clot, datée de 1469. Ce tableau religieux est conservé au musée depuis 1828, à la suite des remaniements de l'église Sainte-Croix à Bordeaux.

✔️ Oeuvre emblématique du musée : La Grèce sur les ruines de Missolonghi
Peinte par Delacroix en 1824, est une allégorie du pays, alors en guerre contre les turcs. Cette femme représente la Grèce poursuivant le combat pour son autonomie, malgré sa défaite. La chaleur du coloris traduit la veine romantique de cette œuvre pleine d'espoir


Tout au long de l’année, le musée reste en contact en ligne et sur les réseaux sociaux. Il vous présente son actualité, ses coups de coeur et sa programmation culturelle, pluridisciplinaire et ouverte à tous.

En savoir plus : http://musba-bordeaux.opacweb.fr/fr/


Écoutez Sophie Barthélemy, Directrice du Musée des Beaux-Arts de Bordeaux.

Interview réalisée par Frédéric Dussarrat