Dans le contexte de l’épidémie de Covid-19, la collecte de sang doit se poursuivre

Les déplacements des citoyens se rendant sur une collecte de sang sont autorisés par les autorités de l’Etat car les dons sont vitaux et indispensables pour soigner les patients. Les Français doivent continuer à donner leur sang et leurs plaquettes. Continuez à donner, les malades ont besoin de vous !


Dans le contexte de l’épidémie de Covid-19, la collecte de sang doit absolument se poursuivre pour répondre aux besoins des patients pour lesquels les transfusions sont vitales. Ainsi, l’EFS continue d’accueillir en collecte les donneurs, sauf ceux qui présentent des symptômes grippaux.

Les citoyens sont autorisés à se déplacer pour aller donner leur sang sur les sites de collecte, sous réserve qu’ils remplissent l’attestation officielle ou une déclaration sur l’honneur indiquant aller donner leur sang, au motif de l’assistance aux personnes vulnérables.

La collecte de sang ne peut être interrompue durant la période de confinement : les réserves actuelles en globules rouges sont de moins de 15 jours et en plaquettes de moins de 3 jours. Les globules rouges se conservent au maximum 42 jours et les plaquettes 7 jours.

Des mesures de distanciations mises en place pour protéger les donneurs et le personnel de collecte

Toutes les mesures de précaution sont mises en œuvre sur toutes les collectes pour éviter les risques de transmission du virus. Ainsi, tous les donneurs doivent respecter des distances de sécurité en restant à un mètre des autres donneurs, le personnel de collecte est équipé de masque, etc. L’EFS demande à son personnel et à tous les donneurs de bien respecter les gestes barrières, qui sont très efficaces pour limiter les risques de transmission du virus.

L’EFS est vigilant et son objectif est de continuer sa mission de santé publique. Les donneurs doivent continuer à donner leur sang, ils peuvent le faire en toute sécurité. Toutes les règles d’hygiène et de sécurité sont respectées pour que les donneurs puissent continuer à donner leur sang.

Le coronavirus : un virus respiratoire qui ne se transmet pas par le sang

Le coronavirus SARS-CoV-2 est un virus respiratoire qui n'est pas présent dans le sang sauf en cas de symptômes très sévères de la maladie, selon l'état actuel des connaissances sur ce virus. Aucun don n’étant autorisé en cas de symptômes.

À propos de l’EFS

Grâce au don de sang, donneurs et receveurs sont au cœur de l’économie du partage. Les 10 000 collaboratrices et collaborateurs, médecins, pharmaciens, biologistes, techniciens de laboratoire, chercheurs, infirmiers, équipes de collecte de l’Établissement français du sang, en lien avec des milliers de bénévoles, s’engagent au quotidien comme dans les circonstances exceptionnelles pour transformer les dons en vies et soigner ainsi 1 million de patients par an. Opérateur civil unique de la transfusion sanguine en France, l’EFS a pour mission principale l’autosuffisance nationale en produits sanguins.

Il s’investit par ailleurs dans de nombreuses autres activités, comme les analyses de biologie médicale, la thérapie cellulaire et tissulaire ou la recherche. Au-delà de la qualification des dons, les laboratoires de l’EFS réalisent différents types d’analyses biologiques, hématologiques et immunologiques, des examens indispensables dans le cadre d’une transfusion mais également d’une greffe d’organe, de tissus ou de cellules. Avec plus de 500 millions d’actes réalisés par an, l’EFS est le plus grand laboratoire de biologie médicale de France. L’Établissement français du sang est présent sur l’ensemble du territoire à travers ses 120 sites pour être au plus près des donneurs et des patients et porter ainsi des valeurs sans équivalent.

En savoir plus : https://dondesang.efs.sante.fr/trouver-une-collecte


Écoutez Dr Idriss Delouane, responsable des prélèvements de la Gironde.

Interview réalisée par Frédéric Dussarrat