Les Réveillons de la Solidarité, c’est aussi préparer la fête pour mieux se rencontrer

La France compte aujourd’hui encore 9 % de personnes totalement isolées : sans cercle familial, amical, professionnel… Et les fêtes de fin d’année sont une période pendant laquelle cette solitude pèse encore plus lourdement. Lutter contre l’isolement social et soutenir les personnes les plus vulnérables passent bien sûr par une action dans la durée. C’est pourquoi, au-delà d’une journée ou d’une soirée, les Réveillons de la Solidarité de la Fondation de France mettent l’accent sur la préparation et la rencontre. De beaux moments de partage avec les voisins, les habitants du quartier ou les commerçants.


Depuis 2005, les Réveillons de la Solidarité, soutenus par la Fondation de France, ont permis à plusieurs dizaines de milliers de personnes, adultes comme enfants, de partager un goûter, un dîner festif, ou encore de profiter d’un spectacle, d’une soirée dansante… Près de 150 Réveillons sont à nouveau organisés cette année partout en France entre le 21 décembre 2018 et le 6 janvier 2019. 25 000 personnes en bénéficieront.

« Les Réveillons de la Solidarité sont des moments conviviaux, festifs et beaux. A travers leur préparation – qui parfois commence dès fin novembre / début décembre – ce sont de nouveaux liens qui se tissent entre les personnes vulnérables ou isolées et les autres participants. Et les rôles peuvent être inversés : fabrication et distribution de cadeaux aux voisins, invitation des habitants du quartier à la fête… C’est un moyen de changer les regards », indique Claire Boulanger, experte Solidarités nationales de la Fondation de France.

Les Réveillons de la Solidarité ont plusieurs points communs :
- ils associent pleinement les personnes à l’organisation, pour le repas ou les animations par exemple ;
- ils sont ouverts à d’autres publics comme les voisins, les habitants, du quartier les commerçants… afin de favoriser les rencontres et les échanges entre des personnes qui se côtoient au quotidien sans jamais se rencontrer ;
- ils sont organisés par des associations de quartier qui accompagnent toute l’année des personnes seules et/ou en difficulté.

Les initiatives menées en Gironde :
> L'association Le Carillon organise sur le parvis de l'église Sainte-Croix à Bordeaux, le vendredi 21 décembre de 14h à 21h, un réveillon de la solidarité. (Leslie & Mathilde - 06 58 72 75 86 ou 06 61 14) 35 58

> Les associations Les P'tits Gratteurs et Graines de solidarité, l'Epicerie solidaire, la Maison des Familles, Mine de Rien, Promofemmes, co-organisent le 21 décembre à partir de 12h, au coeur de Bordeaux place Renaudel, un repas solidaire. Des temps d'échanges sont organisés en amont afin de définir les modalités de l'évènement avec les bénéficiaires. Le repas est gratuit. Des animations sont proposées, ateliers créatifs et jeux surdimensionnés. Une centaine de personne est attendue. (Isabelle Chauvin Audibert 06 21 44 26 37 - lesptitsgratteurs.fr)

> Le pôle social Ravezies qui rassemble 3 associations, Diaconat de Bordeaux, Halte 33 et les Restos du cœur proposent le 24 décembre de 15h30 à 23h à Bordeaux, un réveillon solidaire pour rompre l'isolement des personnes qu'ils accueillent et les faire se rencontrer. Il s'agit du premier projet collectif mené depuis la construction du pôle. Les 3, 14, 21 puis le 24 décembre, ils participeront à des ateliers animés par des artistes plasticiens. Le soir du Réveillon, en plus d’un repas et d’une animation musicale, une œuvre interactive axée sur la photo et l’image de soi sera créée, avec l’aide de ces artistes, par la centaine de personnes attendues. (Karim Lazrej - 05 56 17 10 68 - diaconatbordeaux.fr)

> L’Association Oxygène et le CIAS de l'Estuaire organisent le vendredi 28 décembre à Etauliers en Haute-Gironde de 9h à 18h, un réveillon solidaire extra-ordinaire pour permettre à chacun de "se mettre sur son 31", opportunité souvent éloignée de leur quotidien. Le jour J, la matinée sera consacrée à des ateliers de mise en beauté par des professionnels et pourra se terminer par un défilé de mode, selon l’envie des participants. L'idée est de redonner confiance et mettre en valeur les atouts de chacun. Le repas sera ponctué d'animations et l'après-midi permettra de danser, jouer et chanter, pour faire plaisir aux petits et grands. (Association Oxygène - Audrey Caillier - 07 84 31 10 57 - oxygene-asso.fr)

> Le GEM Le Kiosque 12, organise lundi 31 décembre, à partir de 19h un réveillon solidaire "Tous ensemble vers 2019", salle des Charruauds à Libourne. Plus de 150 personnes vont ainsi partager un évènement qu'ils ont eux-mêmes imaginé, chacun à la mesure de ses envies ou de ses talents. Ouvert à tous, ce réveillon solidaire participatif, permet une grande mixité sociale. Au-delà de l'engagement avant, pendant et après (réalisation des affiches, sélection des animations, préparation de la salle, décoration, service, co-voiturage, ...), les participants apportent un dessert et contribuent pour 5 € minimum. Pour la 1ère fois, ils ont décidé de rechercher des lots pour une tombola afin de collecter des fonds pour le financement du réveillon. Ce projet est porté par plusieurs associations, GEM le Kiosque 12, le Centre Socio Culturel Portraits de Familles, France Adot, Secours Catholique, Saint Vincent de Paul, les habitants, la Ville de Libourne et son CCAS. (Sandrine Labedade - 05.57.48.39.02 - gemlekiosque.canalblog.com)

À propos de la Fondation de France
Chacun de nous a le pouvoir d’agir pour l’intérêt général. Cette conviction est, depuis 50 ans, le moteur de la Fondation de France. Chaque jour, elle encourage et canalise les envies d’agir, avec un objectif : les transformer en actions utiles et efficaces pour construire une société plus digne et plus juste.

La Fondation de France a développé un savoir-faire unique, en s’appuyant sur les meilleurs experts, des centaines de bénévoles et des milliers d’acteurs de terrain, dans tous les domaines de l’intérêt général : aide aux personnes vulnérables, recherche médicale, environnement, culture, éducation… Elle intervient de deux façons : à travers ses propres programmes d’actions et en facilitant le travail de 841 fondations qu’elle abrite. Elle soutient ainsi près de 10 000 projets chaque année.

La Fondation de France est le premier réseau de philanthropie en France, présente sur tous les territoires. Indépendante et privée, elle ne reçoit aucune subvention et n’agit que grâce à la générosité des donateurs et des testateurs.

En savoir plus : https://www.fondationdefrance.org


Écoutez Béatrice Bausse.

Interview réalisée par Frédéric Dussarrat