Les résidences SoFilm, Made in Bordeaux Métropole

Les résidences SoFilm, Made in Bordeaux Métropole

Les résidences So FILM pour renouveler le cinéma de genre. Bordeaux Métropole se fixe comme objectif de jeter des ponts entre différents secteurs d’activités, de manière à faire émerger des projets collaboratifs qui peuvent ainsi ouvrir de nouvelles opportunités innovantes pour les entreprises du territoire et porteuses pour le rayonnement de la Métropole.


Au-delà de l’installation des résidences So Film, le soutien à un ensemble de rencontres professionnelles portée par "Le Groupe Fiction", regroupement de professionnels du cinéma de fiction métropolitains constitue une initiative opérationnelle concrète en la matière. Ce dispositif a vocation à favoriser le développement de projets internationaux et innovants dans le cadre de manifestations existantes telles que le FIFIB ou le festival Cinédrones qui se déroulera sur le territoire métropolitain les 17 et 18 novembre prochains et dont le Japon sera l’invité d’honneur de cette 3ème édition.

Les objectifs ainsi poursuivis visent à favoriser le développement de liens plus étroits entre les professionnels du cinéma et ceux de l’innovation au sens large de manière à proposer des partenariats propres à faire émerger des projets innovants en termes de captation d’images et de production de contenus.

Cette approche de partage d’expertises doit contribuer à une dynamique propre à faire monter en excellence l’écosystème métropolitain bordelais et la visibilité du territoire à travers la production d’images innovantes. C’est un axe majeur du travail engagé au titre de la stratégie d’attractivité globale menée sous la marque « Magnetic Bordeaux ».

Dans la continuité de ses résidences nationales consacrées au court métrage, le magazine So Film a initié en partenariat avec le CNC, la chaîne CANAL+, la SACEM, la société de ventes internationales Wild Bunch et les principaux studios d’effets spéciaux français, un ensemble de résidences de création de longs métrages et un parcours cinéma dédiés au cinéma de genre. Ces résidences ont pour objectif de renouveler le long métrage de cinéma de genre en France et de proposer des modes d’écriture innovants, en laissant notamment davantage de place aux expériences d’écriture collective, à la littérature, à la musique. Elles permettent également d’associer, très tôt dans l’écriture des projets, les principaux acteurs de la fabrication des films.

40 pitches, 20 traitements, 10 scénarios de long métrage
Afin de garantir la créativité, il est important de permettre un foisonnement d’idées et d’initiatives en développant en même temps et selon des axes très différents de nombreux projets.

Les critères de sélection, d’étape en étape, sont autant économiques, techniques qu’artistiques. L’objectif est d’inscrire les résidences dans une vraie démarche de fabrication et de financement pour chacune des oeuvres.

Du pitch à l’écriture de scénario, les bonnes idées se développeront par l’intervention de nombreux collaborateurs et conseillers. A partir d’une quarantaine de projets développés en résidence sous forme de résumés de 4 pages, le jury composé de professionnels (chaînes, distributeurs, experts, etc.) retiendra une vingtaine de projets qui feront l’objet d’un développement sous forme de traitements à travers quatre résidences. Ces traitements feront à leur tour l’objet d’une sélection pour en retenir finalement dix qui seront développés en long métrage. Dix équipes de scénaristes et de professionnels seront alors constituées pour développer ces dix projets de films.

Principes de fonctionnement des résidences en résumé
>  Sélection de projets : 20 projets long métrage de genre choisis par un comité professionnel parmi 600 projets reçus lors de l'appel national à projets.
>  50 personnes réparties sur 4 résidences (réparties sur différentes périodes de l’année)
>  Profils : Cinéastes et scénaristes, jeunes mais expérimentés.
>  Processus créatif : D'une idée de film, on passe à un traitement de 20 pages puis à un scénario de 100 pages. Le tout imaginé avec des parrains expérimentés comme tuteurs, de grands studios d'effets spéciaux français, des compositeurs de musique, des illustrateurs, etc.

 Calendrier :
>> 1er cycle de résidence : septembre / octobre 2017
>>  2ème cycle de résidence : janvier/février 2018

> Présentation des scénarii au printemps
> Lecture d'extraits de ces scénarios aux Tropicales fin juin 2018
> Production des films financés en 2018 et 2019

En savoir plus : http://www.sofilm.fr/
En savoir plus : http://www.bordeaux-metropole.fr


Écoutez Thierry Lounas.

Télécharger [Click droit, enregistrer sous]
Interview réalisée par Frédéric DUSSARRAT