« In situ, lire le monde, lire la ville » en divers endroits de Bordeaux

« In situ, lire le monde, lire la ville » en divers endroits de Bordeaux

Laissez-vous transporter par les littératures d’ailleurs pour (re)découvrir des lieux insolites ou cachés du paysage bordelais.


Destinée à faire partager le plaisir de lire, le pari de INSITU – Lire le monde, lire ma ville est d’inscrire ce dialogue entre le comédien et le texte dans un lieu-écrin qui fasse sonner les mots différemment, qui leur donne un autre relief.

Tout au long du week-end, du matin jusqu’au soir, Lettres du monde vous convie à un parcours décalé pour découvrir des voix d’ailleurs, le temps d’une lecture de 20 à 30 minutes, dans des lieux décalés : depuis la Bourse du travail jusqu’aux toits de la base sous-marine, en passant par l’Hôtel particulier Fruges, le restaurant des élus communautaires de Bordeaux Métropoles, le haut d’une pile du Pont Jacques Chaban Delmas, les nouvelles archives municipales de Bordeaux, la salle des rotatives du journal Sud-Ouest, la colonne des Girondins, les anciennes usines Beghain Say, le bassin Art éco de la piscine Judaïque et l’un des appartement réhabilité du Grand-Parc par les architectes Lacaton & Vassal.

Certains lieux possèdent une jauge très limitée et il sera impératif de réserver pour pouvoir y accéder, d’autres lieux peuvent accueillir un plus grand nombre de personnes.

En savoir plus : http://www.lettresdumonde.com/


Samedi 3 et dimanche 4 octobre 2015.


Écoutez Cécile Quintin.

Télécharger [Click droit, enregistrer sous]
Interview réalisée par Frédéric DUSSARRAT