5e édition des “Grenadines Givrées” pour la seconde fois à la Salle des Fêtes du Grand Parc à Bordeaux

Du samedi 22 au samedi 29 février 2020, "La Boîte à Jouer" propose une nouvelle édition de ce festival qui émerveillera toute la famille avec une programmation variée, pour faire vivre une multitude d’expériences artistiques et culturelles.

 

De nouveaux visages pour de nouvelles expériences : les artistes des compagnies Entresols, Opéra Pagaï, Rêvolution, Sons de Toile, La Tendresse du Gravier… présents à l’édition précédente, laissent place aux compagnies Les 13 lunes, Mouka, Fabre/Sénou, Agnès et Joseph Doherty, Azul Bangor, Les Enfants du Paradis, le Josem et d’autres.

La jeunesse, au sens large, est au cœur des Grenadines Givrées, et ce festival permet de faire découvrir les arts du spectacle vivant. Des compagnies de Bordeaux et d’ailleurs auront pour mission de surpasser l’édition 2019, qui avait ravi 1350 spectateurs, dont 700 enfants. 

La Boîte à Jouer propose des représentations et des activités diversifiées : des spectacles, des ateliers, un bal, un coin détente dans le hall qui réjouira les plus jeunes. Les Grenadines s’adressent à tous les âges : du théâtre émerveillant les bébés, à la danse pour leurs frères, en passant par la marionnette pour leurs soeurs, pour finir par des lectures pour les parents. Il faut beaucoup de mauvaise volonté pour s’y ennuyer.

Cette manifestation ne laisse pas non plus le public plus âgé de côté, et des moments d’échanges entre les artistes et les visiteurs sont prévus, autour d’un chocolat chaud ou d’un goûter, comme le Thé Vinyle l’an passé où, à l’abri dans le hall de la salle des fêtes une bibliothèque a été installée, pour refaire le monde en musique. Une pièce de théâtre propose plusieurs actes, et le spectacle vivant offre une scène à chaque génération : le petit pitchoun, le vieux rebelle, l’adolescent sage, l’adulte qui doit continuer à rêver sont toutes et tous invité-e-s aux Grenadines Givrées.

En savoir plus : http://www.laboiteajouer.com


Écoutez Odile Garat.

Interview réalisée par Frédéric Dussarrat