Andernos Jazz Festival

"Andernos Jazz Festival" s’habille aux couleurs de la Nouvelle Orléans avec son jazz festif et généreux, qui se danse, qui se chante, et qui se partage.

Le festival remontera le temps, du ragtime aux clubs des années 30, tout en se teintant de blues, de soul et de jazz émergeant, sans oublier une pointe de musique classique…

Au programme, plus de 100 musiciens, de renom international ou jeunes talents en pleine ascension, venus d’ailleurs ou de Nouvelle Aquitaine, dont le crooner britannique Hugh Coltman, le septet new-orleans Tuba Skinny, l’immense batteur américain Leon Parker aux cotés du pianiste Fred Nardin, la chanteuse Cecil L. Recchia, Sébastien Arruti et son « IEP4TET+Strings» et le swing des bordelais du « Hot swing sextet ». Les 19 concerts se dérouleront sur la plage du Bétey avec le Bassin d’Arcachon en toile de fond, sous les grands arbres du Jardin Louis David en plein centre ville, sur l’Esplanade de la Jetée à l’environnement festif, et pour la première fois, sur la Place du 14 Juillet rénovée, au coeur de la ville, dans une ambiance « New Orleans ».

Exposition, initiation aux danses « swing » et projections de films viendront compléter cette programmation.

Le saviez-vous ?

51 ans après sa création, le Festival de Jazz d’Andernos-Les-Bains est plus que jamais présent sur la scène jazz française. Après avoir accueilli, pendant un demi-siècle, les plus grands musiciens… Miles Davis « Prince de tous les jazz » (1987 et 1991), Stan Getz, Dizzy Gillespie, Gilberto Gil, Michel Petrucciani, Herbie Hancock, entre autres, le Festival continue son travail de diffusion et de promotion du Jazz en démontrant, années après années que c’est une musique populaire et évolutive. Pendant les 3 jours du Festival, ce sont plus de 30 000 personnes qui envahissent la ville pour s’abreuver de Jazz. Toutes les scènes sont libres d’accès. C’est une des clés de son succès populaire.


En savoir plus : https://www.andernos-jazz-festival.fr


Du vendredi 26 au dimanche 28 juillet 2019.


Écoutez Eric Coignat.

Interview réalisée par Frédéric Dussarrat