Festival "Masques en Fête" à Langon

Festival "Masques en Fête" à Langon

Du 29 mai au 2 juin 2019, le Festival "Masques en Fête" revient pour sa 4ème édition. Au rythme d’une programmation fournie, éclectique et remplie de nouveautés, le festival fait souffler un vent d’ailleurs sur Langon en plein cœur du printemps.



Contes : de belles histoires pour tous les âges
Tantôt distrayant, tantôt édifiant, le conte transmet depuis la nuit des temps son lot d’émotions et d’enseignements. Cette année encore, cet art oral est mis à l’honneur par le Festival Masques en Fête avec des rendez-vous pour toute la famille.

Pour raconter ces histoires, le festival a invité deux conteurs tout deux originaires du Burkina Faso aux univers riches et inspirés : François Moïse Bamba, dit le forgeron conteur, initié au conte par son père dès son plus jeune âge et Toumani Kouyaté, initié très jeune à la parole des ancêtres, accompagnant souvent ses messages profondément humains, bienveillants et sages d’instruments de musique.

Dans un premier temps, ce sont les enfants qui pourront profiter de ces récits vivants, le mercredi 29 mai dès 14h30 au centre culturel de Langon (entrée : 5 euros).

Investi dans une importante dynamique sociale de territoire, le festival propose ensuite, le jeudi et le vendredi, des spectacles pour les personnes âgés dans les Ephad : Les Doyennés et Val de Brion mais également dans les foyers d’accueil : le foyer du 14 Juillet et la Lou Bel Oustaou.

Création d’un marché artisanal et d’une exposition
Pour la première fois, le Festival Masques en Fêtes disposera de son propre marché artisanal composé d’une vingtaine de stands ouverts du vendredi au dimanche de 8h30 à 23h sur la place Kennedy. En découvrant les divers produits proposés par les producteurs présents, vous pourrez également profiter tout au long de la journée de joyeuses animations musicales et acrobatiques mais également de démonstrations en tout genre !

Autre nouveauté cette année, la présence d’une exposition présentant une rétrospective de la 3ème édition du festival réalisée grâce aux clichés de la photographe Muriel Joly. Rendez-vous donc du 2 mai au 21 juin dans les halls du centre culturel de Langon pour se remémorer les agréables moments vécus l’an passé.

Le week-end, les masques dansent !
Après une représentation de danses populaires, c’est à 16h, samedi, place Kennedy, que la traditionnelle parade de masques s’élancera. Pour cette édition, le cortège sera éclairé par les somptueuses couleurs et le raffinement des masques vénitiens mais également par les impressionnantes parures étincelantes des masques et costumes guèlèdès (Bénin).

Les déambulations se feront jovialement au rythme des entrainantes danses et musiques traditionnelles à travers toute la ville jusqu’à l’arrivée à la salle Claude Nougaro vers 18h30.
 
Par ailleurs, durant tout le week-end, des stages de danses afro-urbaines et africaines auront lieu avec la chorégraphe et danseuse Byshara Shokolate.

Un concert dinatoire au parfum d’Afrique.
Après la parade, la fête continue avec une soirée à l’accent résolument métissé ! Dès 19h, il conviendra de se délecter de délicieuses spécialités africaines avant de laisser place, aux alentours de 21h, au groupe Kanazoe Orchestra et à leurs compositions dansantes, musclées et émouvantes pour cloturer avec brio une journée riche en découvertes et en rencontres.

À propos
Association culturelle et sociale créée en 2013 par le musicien et artiste peintre burkinabé Alassane Kouyaté, Djenkafo Art (Art en harmonie en bambara) propose des activités artistiques autour des traditions africaines : contes, ateliers de danse, de musique (djembé et n’goni, la harpe-luth africaine traditionnelle) et de bogolan (méthode d’origine malienne de teinture de tissu à base d’argile et de végétaux). Ancrée à Langon, sa vocation est de participer sur ce territoire rural au développement du lien culturel, intergénérationnel et plus largement au vivre ensemble.

En savoir plus : https://djenkafoart.wixsite.com/djenkafoart


Écoutez Benjamin Saracco.

Interview réalisée par Frédéric Dussarrat