« Nos quotidiens » avec le Festival « Théâtre des Images »

Pour cette 4e édition, du 4 au 7 mars 2019, le Festival Théâtre des Images propose des formes artistiques et conférences en lien avec le thème « Nos quotidiens » : ateliers, spectacles, performances, projections et expositions.


Il se déroule dans plusieurs lieux de la métropole bordelaise : l’Université Bordeaux Montaigne, le Théâtre Carré-Colonnes et le lieu d’intention artistique RezDeChaussée. Une sélection éclectique pour appréhender autrement rencontres et échanges artistiques dans la ville, mais aussi pour penser les images.

L'expression théâtrale ouvre ce festival avec un « propos » inaugural, « Des objets du quotidien aux marionnettes » porté par Marie Duret-Pujol, Christian Malaurie et la marionnettiste Aurore Cailleret. Il est suivi du spectacle Deux Pierres, par le Turak Théâtre, présenté à la Maison des Arts de l'Université Bordeaux Montaigne, dans lequel les objets du quotidien construisent un récit visuel et poétique.

Cette quatrième édition fait aussi résonner la poésie visuelle de Raphaëlle Paupert-Borne, plasticienne et cinéaste, avec l’inauguration de son exposition Galerie Rezdechaussée puis avec une rencontre-projection à l’université Bordeaux-Montaigne, avec Marie Escorme. L’occasion de découvrir les travaux d’une artiste qui sonde le quotidien dans la peinture, mais aussi dans le cinéma en témoignant une attention singulière et poétique à son environnement et à son quotidien le plus immédiat.  

Ce quotidien au cinéma est aussi investi dans le film Rude journée pour la Reine de René Allio. Christine Laurent, scénographe, réalisatrice et metteure en scène et Olivier Perrier, comédien et metteur en scène, qui ont tous deux travaillé aux côtés du réalisateur, interviendront notamment sur ce thème avant la projection du film à l'auditorium de la Maison des Etudiants, avec Marguerite Vappereau.

Enfin, la poésie ne sera pas seulement visuelle, mais aussi sonore avec la performance de Jean-Pierre Bobillot qui prête une attention particulière à diverses formes omniprésentes dans l'espace public et avec la performance de Marie Delvigne à la galerie Rezdechaussée.

La transdisciplinarité, la pratique et la recherche seront donc au cœur de cette édition afin que les idées se croisent, se mêlent et se questionnent.

En savoir plus : https://www.facebook.com/TheatreDesImages


Écoutez Marie Duret-Pujol.

Interview réalisée par Frédéric Dussarrat