Festival "Courant d'Airs" 14e édition à l'Inox

Festival "Courant d'Airs" 14e édition à l'Inox

Cyril Mokaiesh, parrain de ce festival, confiait en janvier dernier à l'Huma être un chanteur conscient : «Ce sont les chants d’un partisan, un manifeste de quelqu’un qui doute, se pose des questions. Quelqu’un qui n’est pas toujours à l’aise avec son temps, son époque, un peu méfiant, sceptique du mot progrès, médias, politique, du mot amour parfois.» Il y a urgence à écouter ses chansons.  


Jeudi 5 octobre / 20h33
Tony Melvil (+ Jeanne Rochette)
Tony Melvil est un chanteur acide et bienveillant qui nous bouscule pour mieux nous attendrir. Formé au violon classique, il est tour à tour chroniqueur désenchanté, comédien accompli et musicien virtuose. Sa présence scénique est aussi surprenante que séduisante.
La première partie, Jeanne Rochette, déroule ses petites scènes du quotidien d'une voix délicate et sans artifices. Ses textes révèlent une grande intelligence et une belle sensibilité.

Vendredi 6 octobre / 20h33
Arnold Turboust (+ Nicolas Paugam)
Tout le monde se souvient d'Adélaïde, son duo avec Zabou mais qui connait la plume élégante de ce song writer précieux ? Arnold Turboust nous livrera de sa voix sucrée et soufflée ses chansons aériennes pour une soirée très pop.
En première partie le talentueux Nicolas Paugam. Libre et joueur, il déploie un univers très seventies assez troublant.

Samedi 7 octobre / 20h33
Cyril Mokaiesh (+ Eskélina)
Cyril Mokaiesh, parrain de ce festival, confiait en janvier dernier à l'Huma être un chanteur conscient : «Ce sont les chants d’un partisan, un manifeste de quelqu’un qui doute, se pose des questions. Quelqu’un qui n’est pas toujours à l’aise avec son temps, son époque, un peu méfiant, sceptique du mot progrès, médias, politique, du mot amour parfois.» Et nous on croit à Mokaiesh, à son univers sombre et rageur pour faire bouger les lignes et réveiller les justes qui sommeillent en nous. Il y a urgence à écouter ses chansons.
Eskelina, en première partie, envoie des bouteilles à la mer, poussées par un vent de liberté. Avec cette sincérité et cette simplicité sans fard qui lui est propre, elle chante d'une voix claire (teintée de son si charmant accent suédois) de jolies ritournelles.

Casse-croûte et buvette associatifs sur place

En savoir plus : http://www.bordeaux-chanson.org


Du jeudi 5 au samedi 7 octobre 2017,
Inox Bordeaux.


Écoutez Marine.

Télécharger [Click droit, enregistrer sous]
Interview réalisée par Frédéric DUSSARRAT