Phèdre de Jean Racine, mise en scène Jean-Luc Ollivier

Phèdre de Jean Racine, mise en scène Jean-Luc Ollivier

"Je le vis, je rougis, je pâlis à sa vue / Un trouble s'éleva dans mon âme éperdue / Mes yeux ne voyaient plus, je ne pouvais parler / Je sentis tout mon corps et transir, et brûler." Quatre vers magnifiques au service d'une passion dévastatrice.

 

Amours contrariés, sentiments exacerbés, meurtres et suicides, tout le sombre univers de Phèdre est sublimé par des alexandrins d'une grande beauté. Ciselée par une écriture remarquable, cette tragédie profane est l'une des plus réussies du grand Racine et l'une des plus souvent représentées sur scène. Le metteur en scène bordelais, Jean-Luc Ollivier, aime les langues. Toutes les langues. Modernes, classiques, singulières, ce qui compte pour lui, c'est leur incarnation. Et la langue de Racine n'a pas son pareil pour faire déferler dans la bouche de huit comédiens des bourrasques de pulsions déchaînées. Pour goûter chaque syllabe, chaque mot de ce théâtre ardent, le metteur en scène installe les spectateurs au cœur de l'action dans un ring quadri-frontal qui encadre les comédiens. Dans cette proximité troublante, les spectateurs sont traversés par l'énergie du plateau, le souffle de l'acte théâtral, la densité des corps. La tension est alors palpable, une tension à vif qui se donne en spectacle.
 
Ce spectacle a bénéficié de l'aide à la création et à la diffusion de l'OARA.

En savoir plus : http://www.tnba.org/


Du mardi 26 janvier au samedi 6 février 2016,
TnBA, Théâtre du Port de La Lune, Bordeaux.


Écoutez Jean-Luc Ollivier.

Télécharger [Click droit, enregistrer sous]
Interview réalisée par Frédéric DUSSARRAT