"100 millions qui tombent", d’après l’œuvre de Georges Feydeau au TnBA, Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine

Pour cette troisième création, le Collectif "Les bâtards dorés" agite nos blocages mentaux et nous invite à vivre une métamorphose positive.


Dans le salon de Paulette se succèdent valets, maquereaux, amants, maris et princes déchus sous l’oeil goguenard des domestiques. Ici s’arrête la machine Feydeau et commence le travail de mutation des bâtards dorés. Un des personnages est mis face à sa tourmente, ses peurs, ses habitudes qui le clouent dans un quotidien dont il ne parvient pas à s’extraire. Il prend conscience qu’il tourne en rond et peut donc réécrire son existence. Comment les autres personnages vivront ce changement ? Faut-il continuer à parler fort ? Vite ? À rire ? À jouer ? À ne pas voir ? Comment le spectateur s’intègre-t-il dans ce nouveau processus ?

Dans une scénographie mouvante qui passe du vaudeville traditionnel au vivarium, le spectateur est à la fois témoin et expérimentateur du changement. Tout est mobile dans cette mise en scène anticonformiste qui ouvre des trappes et des espaces inexplorés jusque-là.


Texte, conception et mise en scène Collectif les bâtards dorés : Romain Grard, Lisa Hours, Christophe Montenez de la Comédie-Francaise, Jules Sagot, Manuel Severi, Lucien Valle
Avec Romain Grard, Lisa Hours, Ferdinand Niquet-Rioux, Jules Sagot et Manuel Severi


En savoir plus : https://www.tnba.org


Du mardi 18 au samedi 22 février 2020.


Écoutez Manuel Severi.

Interview réalisée par Frédéric Dussarrat