TnBA, Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine, saison 2019 / 2020

TnBA, Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine, saison 2019 / 2020

28 spectacles pour la saison 2019/20. Tout un programme à découvrir.


Catherine Marnas, directrice du TnBA nous présente la saison :

Il est des périodes où l’on a l’impression que le temps s’étire, où l’Histoire nous semble offrir une relative stabilité ; où la vache rumine pour l’éternité. Et soudain, la vache s’ébroue, tape du pied et secoue l’immobilité qui nous paraissait immuable nous dévoilant un paysage de chaos.

Nous sommes en train de traverser un de ces moments où le sabot de la vache, frappant le sol, ébranle nos certitudes, nos repères, appelant un réajustement encore non perceptible et déstabilisant. De quoi demain sera-t-il fait ? Certes, chaque époque crée ses propres angoisses, qui répondent aux nôtres humainement existentielles. Mais aujourd’hui, entre autres ébranlements, la finitude annoncée de la planète nous laisse désemparés.

Comment alors maîtriser notre futur ? Comment l’imaginer ?
La fiction, la fable nous permettent de tenir à distance nos questionnements et plongent souvent dans le passé pour nous permettre d’envisager l’avenir. Cette saison l’interrogation : « d’où venons-nous ? » pour comprendre « où aller ? » serpente comme un fil conducteur qui se dégage de nos choix. Beaucoup de spectacles se penchent sur nos origines, par le biais de la famille, notre passé individuel ou par le biais de l’Histoire, notre passé collectif.

C’est bien dans cette lignée que s’inscrit mon choix de monter A Bright Room Called Day de Tony Kushner. Une politique fiction qui nous amène à nous demander : « qu’aurais-je fait en ce temps-là ?» une façon de distancier la question : « que faire aujourd’hui ? » avec une vitalité réconfortante. Outre la diabolique habileté de cette pièce, jamais manichéenne (les héros se révèlent plutôt lâches et les « prêts à coopérer » ont des sursauts inattendus), le Diable fait triste mine et quand on tient Hitler à bout portant de son révolver… le geste est suspendu comme dans Hamlet.

Cette saison, nous serons encore plus nombreux à habiter cette maison. Vous spectateurs, êtes de plus en plus nombreux et nous vous remercions de votre confiance ; des compagnons et compagnonnes traverseront avec nous et avec vous le voyage de cette année que nous vous souhaitons la plus belle possible.
Nous vous invitons à vous glisser dans les interstices de nos spectacles. Car comme écrivait Heiner Müller : « La fonction politique principale de l’Art est de mobiliser l’imaginaire ».

Présentation de la saison mardi 25 juin 2019 à 19 h, TnBA – Grande salle Vitez -  Entrée libre sans réservation.

En savoir plus : https://www.tnba.org


Écoutez Catherine Marnas.

Interview réalisée par Frédéric Dussarrat