Un pays dans le ciel de Matthieu Roy et Aiat Fayez

Avec un Pays dans le Ciel, Matthieu Roy nous offre une fenêtre ouverte inédite sur un «bunker» : l’OFPRA.

L’auteur apatride Aïat Fayez y a passé un an à observer, écouter les demandeurs d’asile, conter leurs vies à des officiers sceptiques. Comment parvenir à les convaincre de la véracité de leur histoire? Comment un récit de vie, aussi atroce, soit-il, entre t-il dans les cases d’un Etat de moins en moins disposé à leur offrir sa protection? Le dispositif simple et léger du metteur en scène Matthieu Roy, enlève le superflu pour nous concentrer les tragédies humaines qui se disent dans les bureaux aseptisés de l’administration française.

Trois comédiens jonglent entre les langues et les rôles, passant de demandeur ukrainien, croate ou congolais, à traducteur ou officier de l’OFPRA. Ces derniers, en apparence impassibles, traquent les incohérences, les mensonges, guettant les hitoires qui rentreront dans leurs cases, ou pas. Et se heurtent à une hiérarchie peu encline à l’empathie. On rit un peu, on grince des dents, on se confronte à cette notion puissante de l’aletéritée.

Matthieu Roy et sa Cie du Veilleur a toujours privilégié un théâtre en prise avec le monde, qui secoue et alerte. Avec cette commande à l’auteur Aïat Fayez, avec qui il avait déjà monté Le corps des étrangers, il parvient à nous placer à portée de main, tout près de ces voix du monde, dans un théâtre documentaire sensible, qui n’oublie pas la complexité.  En 2017 l’OFPRA a traité plus de 100 000 dossiers. 65% ont été rejetés.

En savoir plus : https://www.globtheatre.net


Du mardi 12 au vendredi 15 mars 2019,
Glob Théâtre, Bordeaux.


Écoutez Matthieu Roy.

Interview réalisée par Frédéric Dussarrat