La fille mal gardée

La fille mal gardée

130 ans après, "La Fille mal gardée", monument du répertoire et plus ancien ballet du patrimoine classique, retrouve les lieux de sa création dans son habit musical d’origine.


C’est à l’Opéra de Bordeaux en effet qu’en 1789, Dauberval créa ce « ballet-pantomime champêtre ». Originellement dansé sur un pot-pourri d’airs populaires, l’œuvre se dota d’une véritable partition musicale, signée Ferdinand Hérold, lors de sa reprise à Paris en 1828 ; la chorégraphie comme son accompagnement musical connurent par la suite d’innombrables révisions, ajouts et réécritures.

De retour à Bordeaux dans l’accompagnement musical d’Hérold, cette Fille mal gardée est présentée dans la chorégraphie que Frederick Ashton en livra en 1960. Cette version de référence, fruit d’une étude attentive des sources, mais aussi de l’apport de Marius Petipa, envoûte par la place et le traitement naturel dévolus à la pantomime, son humour très british et ses tableaux bucoliques, parcourus de folklore et de music-hall.

Ballet de l'Opéra National de Bordeaux Directeur de la danse : Éric Quilleré
Orchestre National Bordeaux Aquitaine, Direction musicale : Marc Leroy-Calatayud

En savoir plus : https://www.opera-bordeaux.com/


Du mardi 11 au lundi 31 décembre 2018,
Grand-Théâtre de Bordeaux.


Écoutez Eric Quilleré.

Interview réalisée par Frédéric Dussarrat