• Quelques temps forts...Quelques temps forts...
  • Quelques expositions...Quelques expositions...

Peubléto

Peubléto

La danse bien souvent se commence tôt, à l’âge où les parents décident encore des loisirs de leurs enfants. Mais comment réagissent-ils quand l’enfant devenu adolescent-adulte veut en faire métier ? Bienvenue Bazié, danseur burkinabais installé aujourd’hui à Bordeaux, n’a pas eu de blanc seing paternel au moment de rejoindre la compagnie le Bourgeon du Burkina, à 14 ans. Pas d’opposition ferme non plus. Dans cet étroit chemin possible, il s’est glissé, abandonnant la comptabilité pour ne plus jamais lâcher la danse. «En Afrique danser, être artiste signifie l’oisiveté», explique t-il. Presque vingt ans plus tard, alors qu’il a fondé sa propre compagnie avec Auguste Ouédraogo (Auguste-Bienvenue), il revient sur ce moment décisif dans un solo auto-biographique qui parle d’un sujet universel : la détermination du choix de vie.

 

Les vidéos documentaires de Grégory Hiétin, les berceuses de la mère, le poème-récital écrit du père dialoguent avec le corps mouvant de leur fils. Bienvenue puise dans leurs paroles et leurs gestes le sens de son écriture chorégraphique. Quels regards posent-ils aujourd’hui sur son parcours si atypique, sur sa détermination d’artiste ? Quels étaient leurs rêves, leurs espoirs? Bienvenue prend ses parents comme miroir et source d’une danse de remémoration et de continuité. Comme si les choix d’il y a 25 ans, faisaient tout à coup sens, complètement.

Cie Auguste Bienvenue / Bienvenue Bazié

En savoir plus : http://www.globtheatre.net


Du jeudi 8 au vendredi 16 mars 2018,
Glob Théâtre, Bordeaux.


Écoutez Bienvenue Bazié.

Télécharger [Click droit, enregistrer sous]
Interview réalisée par Frédéric DUSSARRAT