Hiroshima mon amour de Marguerite Duras, Compagnie danse des signes

Hiroshima mon amour de Marguerite Duras, Compagnie danse des signes

« Tu me tues, tu me fais du bien. » En adaptant ce texte en langue des signes, en le mettant en danse avec la même intensité mate et calme que celle défendue par Duras, nous touchons à cette dimension d’un raconté distant et pourtant collé à la sensation.

ELLE et LUI, les deux personnages sur le plateau, tenus par la tension de leur voix off, deviennent ce qu’ils disent. Ils incarnent, à travers le rythme visuel des sensations du passé, le passé lui-même. Nous revivons alors leur petite histoire. Comme la grande Histoire. Le mot, tout seul, en bougeant, nous fait revivre tout. Saisir la mesure de la déflagration. Sans besoin de dire plus que le mot. Sans rien de plus. Et enfin ce sera possible de prendre Duras, et son écriture à la fois douce et crue, dans les bras.

En savoir plus : http://www.theatreponttournant.com/


Mardi 14 février 2017,
Théâtre du Pont Tournant, Bordeaux.


Écoutez Stéphane Alvarez.

Télécharger [Click droit, enregistrer sous]
Interview réalisée par Frédéric DUSSARRAT