Le Rocher de Palmer, programmation Janvier à Juin 2017

Le Rocher de Palmer, programmation Janvier à Juin 2017

Des raisons d’être optimistes…


"Et si nous trouvions des raisons d’espérer grâce à des artistes programmés cette saison au Rocher ?
Face au nihilisme du pouvoir, ce sont peut-être eux qui incarnent une forme originale de contre-pouvoir, de révolte, qui trouve une large écoute.
À commencer par Gaël Faye, né d’un père français et d’une mère rwandaise, qui quitte le Rwanda au moment du génocide.
L’écriture, le texte, les mots sont très vite devenus une passion, incarnée dans une forme originale mêlant rap et soul, avec le groupe Milk, Coffee and Sugar. Aujourd’hui, sous son nom, il fait coup double : un nouvel album, sans concession, et un livre qui retrace son parcours, Petit Pays, qui a frôlé le Prix Goncourt !

Autre génération, autre parcours, avec Erri de Luca. On a raconté maintes fois les années militantes de Lotta Continua, la limite non franchie de la lutte armée,  le travail en usine, etc.
Erri de Luca est bien sûr un formidable écrivain, prolixe,  que nous avons découvert en scène il y a plusieurs années aux côtés de Gianmaria Testa pour une improvisation musicale et littéraire autour de Quichotte.  Cette année, c’est aux côtés du saxophoniste de jazz Stefano di Battista qu’il nous présente son nouveau projet. Des mots essentiels pour évoquer l’Europe aujourd’hui, nos doutes, nos erreurs, nos convictions.

L’ensemble En Chordais, venu de Grèce, explore les musiques des migrations méditerranéennes. Un travail unique initié par Kyriakos Kalaitzidis, lui-même exilé, qui a voulu rendre hommage à toutes les femmes et tous les hommes contraints de quitter leur pays.  Il en a fait le fil conducteur de ce projet musical exceptionnel, « Exile ».

Enfin, un autre exilé sera présent en juin, au Haillan, Magyd Cherfi, l’un des membres du groupe Zebda, qui sort lui aussi quasi simultanément un disque et un livre, Ma part de Gaulois.
Un récit du vécu d’un enfant de l’immigration qui grandit du côté de Toulouse et se construit une forte personnalité malgré les humiliations, le racisme, les discriminations successives.

Tous ont réussi à s’imposer grâce à l’écriture et à la musique, et nous alertent sur la nécessité de rester en éveil, rebelles, dans un monde normatif.
" Patrick Duval, directeur du Rocher de Palmer
 
En savoir plus : http://www.lerocherdepalmer.fr/


Écoutez Patrick Duval.

Télécharger [Click droit, enregistrer sous]
Interview réalisée par Frédéric DUSSARRAT