Hugo au bistrot par Jacques Weber

Hugo au bistrot par Jacques Weber

Voilà 132 ans que Victor Hugo s’est tu et pourtant ses textes nous font plus que jamais écho. L’auteur des Misérables, du Dernier Jour d'un condamné, a mis sa plume au service du débat d'idées. Pour Jacques Weber, « Hugo voyait de mille côtés, au-dedans, au-dehors. Hugo écrit, nous parle en direct et provoque une grande conversation. Le monde le sollicite et il lui répond sur tous les modes et toutes les formes. Combien de fois son souffle, son rythme viennent au secours des tribuns de toute sorte aujourd'hui ? »

Lire la suite...

On ne se mentira jamais d’Eric Assous

On ne se mentira jamais d’Eric Assous

Serge et Marianne sont heureux. Mariés depuis plusieurs années, ils ont gardé la complicité et la fougue de leur début. Pourtant un accrochage automobile sans gravité va modifier le cours de leur existence. Un petit grain de sable qui va enrayer l'harmonie joyeuse de leur couple et installer le doute et, de fil en aiguille, tout va basculer.

Lire la suite...

Jester, d'après L'infinie Comédie de David Foster Wallace, Adaptation et Mise en scène de Laurent Laffargue

Jester, d'après L'infinie Comédie de David Foster Wallace, Adaptation et Mise en scène de Laurent Laffargue

En 2016, Laurent Laffargue se plonge dans l’œuvre tentaculaire de David Foster Wallace, et donne une lecture de son Infinie Comédie, nouvellement traduit en français, en clôture de l’Escale du Livre. Ce plongeon scénique éphémère, aux côtés du musicien Jo Doherty et de la comédienne Audrey Mallada, ne lui suffit pas. Il veut gratter cette langue, fasciné par un auteur qui s’est suicidé à l’âge où lui, le donne à entendre en public. Comment traduire au théâtre 1486 pages d’un texte foisonnant qui embrasse en une monstrueuse chronique familiale un champ infini de questions, philosophiques, politiques, mathématiques, poétiques, tragiques et retrace «tout simplement la texture du monde dans lequel je vis» (D.F. Wallace)?

Lire la suite...

Le noir te va si bien de Jean Marsan

Le noir te va si bien de Jean Marsan

Ou les dangers d’un mariage explosif ! Attention! Comédie détonante !

Lire la suite...

Scènes Publiques du Conservatoire de Bordeaux, saison 2017 / 2018

Scènes Publiques du Conservatoire de Bordeaux, saison 2017 / 2018

La rencontre avec le public est un acte essentiel de transformation et d'affirmation des pratiques artistiques menées toute l'année. Gratuites et ouvertes à tous, les scènes publiques regroupent l'ensemble des prestations d'élèves (auditions, concerts, spectacles...).

Lire la suite...

251 bigoudis roses de Frédéric Bouchet

251 bigoudis roses de Frédéric Bouchet

Hugo est le patron de 5 salons « Bigoudi Rose » particulièrement branchés dans la capitale. Il y a quelques mois, Mr Tang était en pourparlers avec lui pour ouvrir une dizaine de salons « Bigoudi rose » en Chine. Le projet était presque oublié quand Mr Tang, de passage en Europe, veut enfin rencontrer Hugo et conclure le fameux contrat pour ouvrir non pas 10, mais 251 salons dans toute la Chine. Pour Hugo, c’est à la fois un miracle… et une catastrophe… Car pour « coller » à l’image que Mr Tang se faisait d’un coiffeur branché parisien, Hugo lui avait fait croire qu’il était évidemment gay, et marié. Profondément raciste et homophobe depuis que son fils lui a annoncé qu’il allait épouser un noir, Hugo est maintenant contraint de prendre un faux mari le temps de la visite de Mr Tang.  

Lire la suite...