Le Festin #100 - Voyage en Utopie

Le Festin #100 - Voyage en Utopie

Pour célébrer la parution de son centième numéro, le festin a choisi un pari relevé : l’utopie pour thématique, rien de moins. Passé, présent, futur nourrissent le sommaire d’un numéro hors du commun, à la pagination augmentée (144 pages au lieu de 128). En un mot comme en cent : un numéro collector.


Dans ce numéro est d’abord retracé le parcours de visionnaires – ou d’excentriques, selon le point de vue – : du « roi d’Araucanie et de Patagonie » venu du Périgord amadouer les Indiens mapuches de la pointe sud de l’Amérique du Sud au dandy et magnat des temps  modernes, Bruno Ledoux, récent repreneur du château d’Ilbarritz à Bidart ; des frères Réthoré, magnifiques recréateurs d’une folie charentaise appelée Mercerie qui les ruina, à l’Écossais Patrick Geddes, concepteur d’une tour en Dordogne, disparue de nos jours, aux remarquables soubassements théoriques et scientifiques ; de l’héritier Wendel, commanditaire du château d’Ilbarritz, conçu tout à la fois pour abriter le plus grand orgue jamais conçu et comme un palais hygiéniste idéal, à Napoléon III, qui voulut la création de la commune landaise de Solférino en tant que lieu de l’utopie agraire; de la Lot-et-Garonnaise Paulette Bernège, féministe avant l’heure, pionnière des « sciences ménagères », à ce Facteur Cheval qui, en Charente-Maritime, sculpta à n’en plus finir pour le bien d’un jardin surréaliste…


Ce Spécial Utopies est aussi l’occasion d’inventorier des projets architecturaux envisagés et jamais réalisés, tels qu’à Pau ou Bordeaux, archives inédites à l’appui, quand en contrepoint sont recensés des projets improbables et pourtant bel et bien accomplis à travers la région, dans tous les domaines (littérature, architecture, sport, etc.). Enfin, l’utopie emporte de convoquer l’imaginaire : retrouvez des exercices de style prospectifs façonnés par des artistes et penseurs de la Nouvelle-Aquitaine.

En savoir plus : http://www.lefestin.net/


Écoutez Jérémie Potée.

Télécharger [Click droit, enregistrer sous]
Interview réalisée par Frédéric DUSSARRAT