Colombie, la guerre que nous n'avons pas vue

Colombie, la guerre que nous n'avons pas vue

L'exposition La Guerra que no hemos visto est le résultat d'un travail exceptionnel, mené par l'artiste plasticien Juan Manuel Echavarría au sein de la fondation Puntos de Encuentro, qu'il a fondée en 2006 à Bogota. À Bordeaux, 30 tableaux seront  accompagnées d'une série de 8 tapisseries réalisées par des afrodescendantes du Nord de la Colombie déplacées à la suite d'un massacre, et de 17 photographies et deux vidéos de Juan Manuel Echavarría montrant ce qui reste des écoles dans les villages colombiens abandonnés en raison de la guerre.

 

Cette fondation vise, au moyen de l'art, à "inciter, appuyer et montrer au public des projets qui préservent la mémoire historique de la guerre en Colombie".
À partir de 2007 et pendant deux ans, Juan Manuel Echavarría a invité les acteurs de la guerre à participer à des ateliers de peinture, en leur fournissant le matériel nécessaire pour raconter leur expérience du conflit. Ce projet est devenu La guerra que no hemos visto, une exposition initialement présentée au musée d'art moderne de Bogota et ailleurs en Colombie, puis à Miami, Göteborg et Rio de Janeiro.

Une exposition organisée par le musée d'Aquitaine, en partenariat avec la fondation Puntos de Encuentro.

En savoir plus : http://www.musee-aquitaine-bordeaux.fr/


Du jeudi 10 décembre 2015 au dimanche 6 mars 2016,
Musée d'Aquitaine, Bordeaux.


Écoutez Adriana Guzman.

Télécharger [Click droit, enregistrer sous]
Interview réalisée par Frédéric DUSSARRAT