Petite prospérité, les classes moyennes en Afrique, photographies de Joan Bardeletti

Petite prospérité, les classes moyennes en Afrique, photographies de Joan Bardeletti

À la fois art et recherche, l’exposition propose un voyage au cœur de ce qui a été nommé « classes moyennes » africaines depuis les années 2010. Elle interroge tant la réalité et les discours que l’image : les groupes sociaux et leurs représentations, l’influence de certains « marqueurs » (indicateurs statistiques, photographies ou études marketing) sur nos représentations de sociétés africaines complexes et en mutation.


Découvrez cet espace de l’entre-deux, entre riche et pauvre, espace mouvant aux contours flous composé de situations économiques et sociales plus ou moins prospères, plus ou moins précaires. « Classe moyenne » est une « étiquette » commode couvrant des situations très éclatées qui masque la diversité des mutations en cours. Certains ont réussi à tirer leur épingle du jeu et ont atteint une « petite prospérité » tout en étant vulnérables au changement de conjoncture. D’autres sont installés dans des situations plus confortables fortement marquées visuellement par leurs habitudes de consommation, leurs loisirs, leurs modes d’habitation. Entre invisibilité de parcours ordinaires et hyper-visibilité médiatique, tous sont regroupés comme « classes moyennes » par la photographie au-delà des définitions changeantes et des indicateurs économiques discutables.

En savoir plus : http://www.musee-aquitaine-bordeaux.fr/


Du samedi 29 novembre 2014 au dimanche 22 février 2015,
Musée d'Aquitaine, Bordeaux.


Écoutez Comi Toulabor.

Télécharger [Click droit, enregistrer sous]
Interview réalisée par Frédéric DUSSARRAT