"Paradoxes", La force de l’Art au service de la fragilité de l’Océan au Musée Mer Marine, Bordeaux

Le Musée Mer Marine de Bordeaux accueille, à partir du 31 octobre 2019, l’exposition "Paradoxes" au 2e étage de son bâtiment. Les œuvres de 4 artistes de renommée internationale sont à découvrir : le sculpteur peintre dessinateur Philippe Pasqua, le photographe Gérard Rancinan, la peintre plasticienne Flore Sigrist et le photographe Ben Thouard.


Un message commun : la préservation de l'Océan

Né à Grasse en 1965, Philippe Pasqua est un artiste-peintre autodidacte qui échappe aux institutions et aux circuits classiques. Il s’est inspiré de Francis Bacon et Lucian Freud et s’est imposé progressivement comme l’un des artistes majeurs de sa génération. Son art impressionne, bouscule et fascine. Il en fait un détonateur de conscience en associant des œuvres XXL à un message, celui de préserver la planète. Du mégalodon de 10 mètres en inox (Who Should be Scared) au container rempli de méduses (Le Chant des Méduses – photo ci-dessus), l’artiste met en scène, à travers des jeux de réflexion et volume, des espèces éteintes ou en voie de disparition.
 
Originaire de Talence (33), Gérard Rancinan a commencé sa carrière au journal Sud Ouest en 1969. A 18 ans, il devient le plus jeune photojournaliste de France. Il rejoint ensuite l’agence de presse Sygma pour laquelle il couvre l’actualité du monde entier. 1986, il quitte Sygma pour fonder sa propre agence de presse. Ce photographe engagé, qui se définit lui-même comme “témoin éveillé des métamorphoses de notre humanité”, cherche à    comprendre et illustrer les comportements évolutifs de nos sociétés. Connu pour détourner les grandes scènes collectives, qu’il recompose à sa manière, il a obtenu à quatre reprises le prestigieux prix World Press Photo. Il présente ici 4 de ses œuvres : un diptyque intitulé Horizon, Terre des Hommes (photo ci-contre) et Narcisse.

La franco-suisse Flore Sigrist maîtrise depuis l’enfance, sans avoir jamais suivi de cours, l’art contemporain de façon prodigieuse. Peintre et plasticienne, elle expose ses œuvres dans le monde entier (Monaco, Japon, Etats-Unis...). Parmi ses œuvres exposées au 2e étage du Musée Mer Marine : Lagune d’Aquitaine (en référence au bassin Aquitain et à l’époque du mégalodon), Nébuleuse (l’eau provenant de nébuleuses protosolaires – nuages de gaz à partir desquels le système solaire s’est formé) ou encore Anoxie océanique (pour rappeler l’extinction permienne liée au manque d’oxygène dans le milieu marin).

Ben Thouard a grandi dans le sud de la France. Son père, marin, lui a tout appris sur les océans. Cette éducation en totale connexion avec la nature et plus particulièrement la mer, a très vite donné le ton à ce qui allait être sa vie. Il s’est intéressé à la photographie dès l’âge de 15 ans et après sa formation à Toulon et à Paris, c’est tout naturellement qu’il s’est spécialisé dans les sports aquatiques. Il est aujourd’hui installé à Tahiti et est l’un des photographes qui comptent dans le monde du surf. 10 de ses photos sont à découvrir au Musée Mer Marine.

En savoir plus : https://www.mmmbordeaux.com


Écoutez Nobert Fradin.

Interview réalisée par Frédéric Dussarrat