Une grande exposition consacrée à Leonardo de Vinci avec les "Inventions d'un génie" pose ses valises au Musée Mer Marine à Bordeaux

Pour sa 3ème exposition temporaire, le Musée Mer Marine a le plaisir d’accueillir, du 31 octobre 2019 au 8 mars 2020, « Da Vinci, les inventions d’un génie ». Plus de 120 maquettes et objets reconstitués d’après les codex originaux de Léonard de Vinci, mort il y a 500 ans.


Deux belges, Vincent Damseaux, ingénieur, et Jean-Christophe Hubert, historien d’art, sont à l’origine de « Da Vinci, les inventions d’un génie », la plus grande exposition au monde consacrée aux inventions du maître italien.

À la fois peintre, sculpteur, philosophe, ingénieur, urbaniste, botaniste et anatomiste, Léonard de Vinci (1452–1519) a laissé derrière lui plus de 6 000 pages de notes et de dessins décrivant des centaines d’inventions et d’expériences dans des domaines très variés (guerre, hydraulique, anatomie, urbanisme, mesure…). Considéré comme un « passeur de techniques et de savoirs anciens », cet inventeur visionnaire a ouvert les portes d’une nouvelle ère scientifique.

Divisée en 9 thématiques (stratégie de guerre / armes et engins de guerre / mécanismes / levage et construction / machines liées à l’eau / machines liées à l’air / machines usuelles / machines à manipuler / machines de mesures), l’exposition propose aux petits et grands de plonger dans l’esprit et l’univers du génie. Parmi les maquettes : une aile volante, une arbalète géante, un odomètre (permet de mesurer les distances parcourues), un bateau à double coque, une machine à filer le textile, un pont pivotant, le double escalier du château de Chambord….

En parallèle, le peintre italien Antonio Nunziante permet au visiteur d’observer, en 8 étapes, les différentes techniques de peinture utilisées par De Vinci pour réaliser un tableau.

En fin de parcours, une série de documents originaux sont présentés, tels que des gravures de Raffaello, Dürer, ou encore Vasari.

En savoir plus : https://www.mmmbordeaux.com


Écoutez Nobert Fradin.

Interview réalisée par Frédéric Dussarrat