Jean Pierre Raynaud : "Que chacun enchante sa prison"

Jean Pierre Raynaud : "Que chacun enchante sa prison"

La saison culturelle bordelaise "Liberté !" rend hommage à un artiste majeur Jean-Pierre Raynaud dont les œuvres sont présentes dans la collection du CAPC et réinstalle trois œuvres iconiques, trois gestes plastiques en forme de parcours dans la ville.

Dans le cadre du salon Boireau de l’Opéra, l’artiste présente un nouvel accrochage de "La Maison", monumentale installation de plusieurs centaines de containers chirurgicaux comprenant les fragments de sa maison détruite comme un contre-point radical à "Manifeste", œuvre qui déploie 23 lits impeccablement alignés, exposée à l’église Saint-Rémi, dans une atmosphère propice à la réflexion sur la liberté. Enfin, Le Pot815 reprend un élément déterminant du vocabulaire de l’artiste, rouge comme le signal d’une urgence, tel un écho critique de la société, que la confrontation avec la faune et la flore du Jardin Botanique vient renforcer. Le CAPC expose "Dépoli" (1991), un livre-objet invitant à questionner le dedans et le dehors, l'intérieur et l'extérieur, avec en miroir l'aphorisme "Que chacun enchante sa prison", qui donne son titre à ce parcours-exposition.

Jean-Pierre Raynaud est né à Courbevoie en 1939. Après son diplôme d’horticulture obtenu en 1958, il réalise des œuvres à partir de sens interdits et de pots de fleurs remplis de ciment et utilise le carrelage blanc en céramique avec joints noirs. Ces derniers deviennent rapidement la marque de fabrique de l’artiste. Depuis lors il est exposé dans de nombreux pays et bénéficie d’une notoriété mondiale. Jean-Pierre Raynaud compte également parmi ses réalisations des œuvres de taille monumentale. Parmi celles-ci figurent la Carte du Ciel dans les quatre patios de la Grande Arche de la Défense, une voûte nucléaire sur un plafond du Louvre ou encore un pot doré géant, établi définitivement au centre Pompidou, après avoir été exposé au cœur de la Cité Interdite à Pékin et suspendu à l’extrémité d’une grue au-dessus du chantier de la Potsdamer Platz.

Une production du CAPC musée d’art contemporain

En savoir plus : http://www.capc-bordeaux.fr

Dans le cadre de la saison culturelle "Liberté ! Bordeaux 2019"

 


Du vendredi 12 juillet au dimanche 22 septembre 2019,
CAPC, Espace Saint Rémi, Grand Théâtre et Jardin Botanique.


Écoutez Jean Pierre Raynaud

Prise de son réalisée par Frédéric Dussarrat