Expositions photos de Fabrice Leclair : Maghreb / Galerie MC2a et Les années Miles (et autres musiques de nuit) / Le Rocher de Palmer

Expositions photos de Fabrice Leclair : Maghreb / Galerie MC2a et Les années Miles (et autres musiques de nuit) / Le Rocher de Palmer

Deux expositions photos de Fabrice Leclair "d'une rive à l'autre"...

 

Maghreb, Exposition / Galerie MC2a / Fabrice Leclair
En trente années passées à chasser des images, Fabrice Leclair n’a que très peu exposé. Parce qu’il fait partie de ces photographes pour lesquels seule compte l’image qu’il a en tête, unique témoignage d’un instant fugace saisi à la volée, inscrit dans la rétine et couché sur du papier. Moments fragiles volés au réel qui composent sur un rectangle une infinité de signes, de signaux qui dévoilent un sens, un sentiment, une situation. Il fait partie de cette génération de photographes qui a grandi sous l’ombre tutélaire de Cartier-Bresson et a pleinement intégré l’importance de « l’instant décisif », cette fraction de seconde où tous les éléments sont réunis pour signifier davantage que leur propre somme. Débutant en 1986 au service photo du journal Sud-ouest, pépinière de talentueux chasseurs d’images, il en a gardé en partant ce goût pour l’esprit du reportage. Et lorsqu’il arpente ce Maghreb qu’il connait si bien, il fouille au delà de l’esthétique et du cliché, il décortique le mouvement, saisit des compositions dont chacune a valeur de discours, d’histoire, de conte autant que de compte-rendu. Travaillant avec un Leica numérique mais en noir et blanc, il redevient l’essence du photographe : celui qui « écrit avec la lumière ».

Les années Miles (et autres musiques de nuit), Exposition / Le Rocher de Palmer / Fabrice Leclair
C’est une histoire de rencontres, une histoire de désirs partagés à travers un objectif. Fabrice Leclair est un tout jeune photographe lorsqu’il est embarqué dans l’aventure « Musiques de Nuit » et du festival d’Andernos. On est au mitan des années 80 et Miles Davis règne sans partage sur la scène jazz. Le géant de la trompette vient de sortir « Tutu », il n’est pas réputé pour être facilement approchable et pourtant, une alchimie se crée à travers les images, une trame nait qui ne quittera plus le parcours de Fabrice Leclair à travers ces années pionnières pour l’association de Patrick Duval. Travaillant en noir et blanc, il sait saisir l’essentiel des contrastes, se défait de l’esbroufe des couleurs pour capter ce moment fugace où la musique devient un mouvement qui se fige sur la pellicule. Il n’y a pas que Miles Davis, bien sûr, dans cette rétrospective mais son ombre s’étend sur toute cette période que Fabrice Leclair a touché du bout de son objectif. Nostalgie d’une époque mais aussi témoignage précieux, fusion entre le son et la lumière, l’exposition marque les 35 ans d’existence de « Musiques de Nuit » en soulignant qu’avant la consécration de la gestion du Rocher de Palmer, il y eut un temps aussi mouvant que passionné pour une association éprise de musiques.

En savoir plus : http://www.novartbordeaux.com/spectacles/les-annees-miles/
En savoir plus : http://www.novartbordeaux.com/spectacles/maghreb/

Du lundi 17 novembre au dimanche 07 décembre 2014 / Les années Miles (et autres musiques de nuit), Exposition / Le Rocher de Palmer
Du jeudi 20 novembre au samedi 20 décembre / Maghreb, Exposition / Galerie MC2a


Écoutez Guy Lenoir.

Télécharger [Click droit, enregistrer sous]
Interview réalisée par Frédéric DUSSARRAT