Liberté ! L'éternelle reconquête

Index de l'article

L'UNE DES RARES MAQUETTES SUBSISTANTES DE LA BASTILLE REJOINT L'EXPOSITION DES ARCHIVES BORDEAUX MÉTROPOLE.


Après avoir accueilli jusqu'au 22 septembre 2019 la plaque originale de cuivre gravée en 1792 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen, conservée précieusement aux Archives nationales, c'est une nouvelle pièce symbolique, l'une des rares maquettes subsistantes de la Bastille qui prend place dans l'exposition grâce à un prêt des Archives départementales du Gers.

Au lendemain de la prise de la Bastille le 14 juillet 1789, scellant la fin de la monarchie absolue, l'initiative est prise de commémorer cet événement. Pierre-François Palloy, entrepreneur chargé de la démolition de l'ancienne forteresse, s'y emploie activement, faisant fabriquer 83 maquettes en série avec un aggloméré de poudre de pierre de la forteresse en démolition et de mortier. Elles furent adressées en 1790 à chaque département, apportées par un « apôtre de la Liberté » et exhibées lors des fêtes patriotiques.
Une façon de transformer la prise de la Bastille en mythe républicain et en symbole de la liberté.


Écoutez la présentation de la maquette de La Bastille par Frédéric Laux, Directeur des Archives Bordeaux Métropole.


Interviews réalisées par Frédéric Dussarrat