Olivier Passieux et ses "Ricochets et occupations ordinaires"

Olivier Passieux et ses "Ricochets et occupations ordinaires"

Cette exposition touche à cette idée de l'entre-deux états, du moment fantasmé qui touche parfois le réel, au travers de l'iconographie des vacances...


Olivier Passieux vous invite à découvrir sa vision peinte hors de l'idée close, comme une proposition d'un instant en suspension, entre deux ricochets. Après un passage aux Arts décoratifs de Strasbourg, Olivier Passieux s'envole en 1993 pour New York où sa rencontre avec France Raysse l'introduit dans les secrets de l'histoire de l'art, où le récit des moments avec Andy Warhol et Basquiat ancre en lui le désir de la vie d'artiste.

À 25 ans, Olivier Passieux s'installe à Paris. Le succès commercial de son œuvre est rapide, mais il décide de ne pas s'en contenter et de s'en éloigner afin de trouver un espace d'expérimentation et de recherche singulier.
Il se fascine pour la naissance d'un autre dans sa peinture, entre l'artiste et sa projection. Il aborde l'espace de la création et le développement de la peinture comme une épaisseur de temps, entre contradictions et directions imposées.
Il évoque sur toile et à l'huile le fantasme des vacances et son accomplissement, en se concentrant sur ces petites choses qui fondent la douceur du temps.

Sur ses dessins de la série "Homologie et métaflore", Olivier Passieux emprunte une technique de transfert à l'huile utilisée par Paul Klee et nous projette dans un espace vacillant où les corps se mélangent aux plantes des bureaux et aux futurs images de voyages. Des sculptures viennent compléter peintures et dessins comme un lieu récréatif et ludique.

En savoir plus : http://galeriegag.fr/


Du samedi 3 au mercredi 28 novembre 2018,
Galerie G.A.G, Bordeaux.


Écoutez Olivier Passieux.

Interview réalisée par Frédéric Dussarrat