Noureev, dieu de la danse

Noureev, dieu de la danse

Venu de l'Oural soviétique, Rudolf Noureev a surgi en Occident en 1961 tel un fauve inconnu et aura tôt fait de devenir le plus grand danseur du XXe siècle. Il était issu de l'école russe de Leningrad, et ce fût une vraie découverte pour le public occidental. Tout comme lui-même aura soif de nouveautés chorégraphiques.


Rudolf Noureev dansait comme personne : avec lui, il y avait du désespoir dans un poignet, de la gloire dans un port de bras, de la nostalgie dans un port de tête. Sa danse était virtuose mais aussi très expressive.

C'est ce que l'on peut voir au Grand-Théâtre de Bordeaux dans cette sélection de 60 clichés mémorables de la photographe Francette Levieux, qui a suivi Noureev dès 1969. Choisis par le danseur et ami Daniel Agésilas, ils reflètent non seulement l'éclectisme de ses rôles, mais surtout leur intelligence, et le charisme d'un homme qui avait la puissance terrienne et l'arrogance des dieux.

En savoir plus : https://www.opera-bordeaux.com/


Du mardi 10 juillet au dimanche 2 septembre 2018,
Grand Théâtre de Bordeaux.


Écoutez Daniel Agésilas.

Télécharger [Click droit, enregistrer sous]
Interview réalisée par Frédéric DUSSARRAT