Daniel Dezeuze/Albert Marquet. Mise en regard

Daniel Dezeuze/Albert Marquet. Mise en regard

Récemment, Daniel Dezeuze a réalisé un don important d’un ensemble de dessins au CAPC musée d’art contemporain de Bordeaux. Les 124 feuilles, datées de 1962-1963, révèlent l’activité de l’artiste dans la cité portuaire d’Avilès, située sur la côte cantabrique en Espagne. Les dessins produits alors résultent de nombreuses techniques : crayon, encre de Chine, mais aussi craies grasses pour le travail de la couleur. Ils s’inscrivent dans une activité traditionnelle de l’artiste qui travaille le paysage sur le motif. Tantôt travaillées dans la matière enrichie, tantôt dans l’expression pure du geste, ces feuilles font alterner le vide et le plein et questionnent la spatialité. Elles éclairent d’un nouveau jour la genèse de l’œuvre de l’artiste. En germe, on peut y lire l’importance du mouvement, l’élancement de la perspective ou le rôle du signe, lorsque le tracé devient écriture, le dessin calligraphie.


Autant d’éléments que Daniel Dezeuze partage avec son aîné Albert Marquet, dont il revendique d’ailleurs l’importance dans sa formation. Albert Marquet, célèbre Bordelais dont on a récemment pu relire le travail lors de la rétrospective que lui a consacré le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris, est l’une des figures tutélaires du musée des Beaux-Arts de Bordeaux.

Exposition du musée des Beaux-Arts de Bordeaux en partenariat avec le CAPC musée d'art contemporain de Bordeaux et dans le cadre de la saison Paysages Bordeaux 2017.

En savoir plus : http://www.musba-bordeaux.fr


Du jeudi 28 septembre 2017 au dimanche 7 janvier 2018,
Musée des Beaux-Arts de Bordeaux.


Écoutez Dominique Beaufrère.

Télécharger [Click droit, enregistrer sous]
Interview réalisée par Frédéric DUSSARRAT