Des Mondes aquatiques #2

Des Mondes aquatiques #2

Du saumon sculpté dans la roche il y­­­­­ a 25 000 ans dans le val de Gorge d’Enfer, aux premières peintures paléochrétiennes des catacombes où le poisson apparaît comme un symbole du christianisme, la pêche incarne encore aujourd’hui un riche terrain de jeu avec ce scénario immuable : un plan d’eau, un ciel et une figure de pêcheur comme trait d’union. Elle n’est pas si éloignée de la pratique de l’amateur d’art qui déambule dans les musées. À leur manière, pêcheur et regardeur se postent face à un cadre, une toile ou un paysage, dans lequel s’investir. Elle est aussi un levier puissant pour l’imaginaire : les poissons prennent des dimensions extraordinaires, le récit se métamorphose en épopée. « Ne doutez pas que la pêche soit un art », écrit Izaac Walton dans Le parfait pêcheur à la ligne ou Le divertissement du contemplatif édité au XVIIe siècle, qui donne à la pêche ses lettres de noblesse philosophiques laissant entrevoir cette activité comme bien plus complexe qu’elle ne paraît.


Avec les œuvres de We Are The Painters, Félix Arnaudin, Vincent Carlier, Julie Chaffort, Amadou Sanogo, Jean-luc Chapin, Yves Chadouët, Anne Colomes, Bastien Cosson, Hubert Duprat, Maitetxu Etcheverria, Nicolas Floc’h, Gérard Garouste, Laurent Kropf, Bruno Lahontâa et Thierry Lahontâa, Laurent Le Deunff, Shimabuku, Rainier Lericolais, Natacha Lesueur, Mathieu Mercier, Pierre et Gilles, Présence Panchounette, Jessica Warboys

Dans le cadre du programme régional d'expositions Dépaysements, de la Biennale Agora et de la saison culturelle paysages bordeaux 2017.

En savoir plus : http://frac-aquitaine.net/


Du lundi 19 juin au dimanche 5 novembre 2017,
Frac Aquitaine.


Écoutez Cyril Verges.

Télécharger [Click droit, enregistrer sous]
Interview réalisée par Frédéric DUSSARRAT