Mathias Tujague, ni "yeux", ni "larmes", ni "bouillons"

Mathias Tujague, ni "yeux", ni "larmes", ni "bouillons"

La pratique de Mathias Tujague, qui mêle l'installation et la production d'objets sculpturaux, se dirige résolument vers la création de situations et d'environnements à expérimenter.


La pratique de Mathias Tujague, qui mêle l'installation et la production d'objets sculpturaux, se dirige résolument vers la création de situations et d'environnements à expérimenter. L'artiste poursuit ses recherches formelles issues d'éléments "naturels" (feuilles de platane, bois carbonisé, cristaux, concrétions, mousses et lichens), qu'il reproduit ou démultiplie en changeant de matériaux et d'échelle. Remontant aux origines du Crystal Palace, qui a donné son nom à la vitrine, il s'inspire du nénuphar géant d'Amérique du sud, Victoria amazonica, fascinant de par son gigantisme, l'architecture de ses feuilles et l'incroyable beauté de sa courte floraison.

En savoir plus : http://www.zebra3.org/


Du jeudi 26 janvier au dimanche 26 mars 2017,
Vitrine 7 place du Parlement - Bordeaux .


Écoutez Mathias Tujague.

Télécharger [Click droit, enregistrer sous]
Interview réalisée par Frédéric DUSSARRAT