Jef Aérosol, Life Lines

Jef Aérosol, Life Lines

Jef Aérosol aime explorer l'humain. Ses images interrogent le mystère de notre condition d'Homme. Dans la lumière d'une pupille et le grain d'une peau, il explore et révèle ce que les mots ne peuvent dire, il suscite l'émotion simple, il dessine les contours de nos rêves et de nos inquiétudes. Pour la galerie D.X, le pochoiriste s'est attaché à cette idée de la "ligne de vie", tant celle qui creuse la paume de nos mains ou ride nos visages que celle que nous nous fixons sur la carte / parcours de notre existence.


Parfois droite, souvent sinueuse, unique ou ramifiée, pleine ou en pointillé, superficielle ou profonde, cette ligne tracée depuis l'aube de l'humanité se poursuit pour l'éternité. La "life line", en anglais, c'est aussi la bouée de sauvetage, la corde de sécurité, le garde-corps, la planche de salut... Sans délivrer de grands messages explicites, sans chercher à philosopher ou s'abîmer dans un art conceptuel qui ne lui ressemblerait pas, Jef questionne pourtant nos esprits. La simple humanité à laquelle il réduit ses portraits nous contraint, en plongeant notre regard dans celui de "l'autre" (celui qu'il fixe d'un coup de bombe à travers un pochoir), à réfléchir à notre condition, à notre rapport à autrui et à nous-même. Qui trace ces lignes de vie, sur quelles "règles" son crayon s'appuie-t-il ? Subissons-nous ces lifelines ou est-il possible de les (re)dessiner à main levée ?

En savoir plus : http://www.galeriedx.com/


Du vendredi 4 mars au samedi 9 avril 2016, Prolongation jusqu'au 30 avril 2016,  à cette occasion, de nouvelles œuvres de l'artiste sont présentées.
Galerie D.X, Bordeaux.


Écoutez Marie-Christine Dulucq.

Télécharger [Click droit, enregistrer sous]
Interview réalisée par Frédéric DUSSARRAT