Alejandro Jodorowsky

Alejandro Jodorowsky

Alejandro Jodorowsky a marqué des générations d'acteurs, d'écrivains, de cinéastes et de plasticiens par une œuvre aussi prolifique qu'éclectique. Le CAPC musée d'art contemporain de Bordeaux présente en 2015 la première rétrospective majeure de l'œuvre singulière de cet artiste chilien, internationalement reconnu. "Du mime à la bande dessinée, dont il a bouleversé la notion même de scénario, de la tarologie à la psychogénéalogie, de l'écriture à sa fréquentation des cercles Surréalistes, du cinéma underground à ses toutes premières performances au sein du groupe Panique, Jodorowsky a bousculé, interrogé et modifié notre manière de percevoir et de penser l'art.  Son œuvre anticonformiste et plurielle a touché un vaste public mais aussi suscité un véritable culte par sa dimension symbolique, philosophique, et parfois ésotérique.

Bordeaux-Italie, Echanges et visions artistiques, 17e - 20e siècles

Bordeaux-Italie, Echanges et visions artistiques, 17e - 20e siècles

L'exposition illustre trois siècles de relations fécondes entre la capitale girondine et la péninsule italienne, à travers l'histoire de la collection riche en chefs-d'oeuvre de l'école italienne, du Pérugin à Boldini, en passant par l'école vénitienne (Titien, Véronèse...). Une première partie présentera l'histoire du goût pour l'Italie depuis le 17e siècle, à travers les collections privées, les dépôts de l'Etat et la politique d'acquisitions du musée. La seconde partie, sans nul doute la plus importante, abordera l'histoire et le paysage italien. La troisième partie sera consacrée à la formation et l'apprentissage : l'étude des maîtres italiens par les peintres et sculpteurs français ainsi que les Prix de Rome bordelais du 18e au 20e siècle, de Pierre Lacour à Jean Dupas.

JonOne, King of Harlem feat, Maï Lucas

JonOne, King of Harlem feat, Maï Lucas

Une carte blanche, laissant libre court à l'imagination et au talent de JonOne pour investir et sublimer les espaces d'exposition du Château Labottière, classé monument historique. On assiste ici à une explosion de couleurs et de créativité, apportant une modernité subtile dans ce magnifique écrin situé au coeur de Bordeaux. King of Harlem est la première monographie consacrée à JonOne dans un centre d'art et à Bordeaux.

Lumières de Roland Barthes, L'écrivain en vacances : sur la plage

Lumières de Roland Barthes, L'écrivain en vacances : sur la plage

Le Frac Aquitaine présente les Lumières de Roland Barthes dans le cadre du Centenaire de la naissance de Roland Barthes. Le Centenaire de la naissance de Roland Barthes est une invitation à découvrir, à travers l'art contemporain et la collection du Frac Aquitaine, la postérité théorique et esthétique d'un des penseurs les plus importants du 20e siècle.

L'Éternel dans l'instant, Andrée Putman au CAPC musée d'art contemporain de Bordeaux

L'Éternel dans l'instant, Andrée Putman au CAPC musée d'art contemporain de Bordeaux

Andrée Putman a fait sienne cette définition de la modernité empruntée à Charles Baudelaire : "l’éternel dans l’instant". La designer nous rappelle que pour Baudelaire, la modernité : "ce n’est jamais nier le passé, mais c’est le revoir autrement".

Les revenants, Constellation du Tout-Monde, exposition d'art contemporain sur les rives de Garonne, Dordogne et de l’estuaire de la Gironde

Les revenants, Constellation du Tout-Monde, exposition d'art contemporain sur les rives de Garonne, Dordogne et de l’estuaire de la Gironde

Depuis 2014, l’association MC2a développe, sous le commissariat de Jean-Paul Thibeau, un projet artistique territorial : une exposition d'œuvres d'art contemporain, sous forme de parcours artistique au fil de l'estuaire, qui interroge nos rapports avec l’esclavage, la colonisation et l’histoire contemporaine. Le résultat : quinze œuvres variées (peintures, sculptures, installations, créations vidéo et sonores) qui, intégrées à  notre patrimoine estuarien, prennent tout leur sens.

François Bard, Nous, héros si singuliers

François Bard, Nous, héros si singuliers

Né en 1959 vit et travaille à Paris Tout, dans la peinture de François Bard, combine une observation aiguë de notre époque et une mythologie personnelle. A mi-chemin entre la grande tradition picturale et un univers fortement cinématographique, l’artiste campe un monde profond et intimiste. Telle un clair-obscur, sa technique déploie un chromatisme flamboyant et sourd à la fois. Sa peinture fine et vieillie, évoque une fresque, toute contemporaine, une manière pour l’artiste d’interpréter sa vision de la Vanité. La profondeur de ses sujets laisse penser à une toile traitée comme un écran de cinéma, noir, intense, propice à la mise en abîme. Le vocabulaire de François Bard puise du côté des héroïnes de David Lynch, des gueules cassées de Martin Scorcese et, plus généralement, des grands road movies à l’américaine.

Inde l'Impériale, Embarquez pour l'envoûtant pays des Maharadjahs, dans le cadre de la Foire internationale de Bordeaux

Inde l'Impériale, Embarquez pour l'envoûtant pays des Maharadjahs, dans le cadre de la Foire internationale de Bordeaux

"Inde, l'Impériale" fera escale sur 3 000 m2 à Pondichéry et à Delhi, à la découverte des traditions et des temples indiens, et d'une étonnante collection de pièces authentiques. Au fil de cette exposition-événement, cap également sur l'Indonésie, l'Himalaya et la Mongolie pour suivre les anciennes routes des épices, de la soie et du thé. De nombreuses animations rythmeront les pas des visiteurs : danses, fakirs, marché aux épices, cuisine...

Postcard, Laurent Perbos

Postcard, Laurent Perbos

Laurent Perbos utilise l’objet comme un élément de composition de base, une sorte de vocabulaire plastique usité. Héritier du ready-made, il réutilise un objet manufacturé, (tuyaux d’arrosage, sandow, balle de tennis) et lui impose une nouvelle finalité. Ainsi ce n’est pas seulement la forme qui se retrouve au service d’autre chose, mais la place que l’objet occupait dans l’inconscient collectif populaire.

Félix Arnaudin. Le guetteur mélancolique. Œuvre photographique, 1874 – 1921

Félix Arnaudin. Le guetteur mélancolique. Œuvre photographique, 1874 – 1921

Dans la seconde moitié du 19e siècle, le paysage des Landes, son économie et les modes de vie des habitants connaissent des bouleversements considérables. Les espaces infinis de landes rases où dominent ajoncs, bruyères et molinie, où l'eau affleure en marais et lagunes, deviennent la plus grande forêt d'Europe plantée d'une seule essence : le pin maritime. Les horizons largement ouverts se ferment à la vue, l'antique système agro-pastoral disparaît, le berger devient forestier ou résinier, l'habitat en quartiers caractéristique d'une occupation de l'espace ancestrale est progressivement remplacé par le regroupement des habitants dans les bourgs.

Françoise Huguier, Voyages singuliers, Visions plurielles

Françoise Huguier, Voyages singulier, Visions plurielles

De l'Afrique fantôme à la Sibérie brumeuse, en passant par le Cambodge spectral, Françoise Huguier vous propose un tour du monde photographique sous le signe du rêve et de la méditation.

Hayastan, Pensées d'Arménie, Photographies de Gaëlle Hamalian-Testud

Hayastan, Pensées d'Arménie, Photographies de Gaëlle Hamalian-Testud.

En 2013, Gaëlle Hamalian-Testud entreprend un second voyage en Arménie, toujours en quête de ses racines mais avec la tentation de se défaire d'un passé trop lourd. La photographie va convoquer les forces de l'attente et de l'oubli pour fixer avec son objectif, paysages et scènes de vie en somptueuses images d'un territoire immense et nu, où, posés comme des décors de cinéma, au milieu de nulle part, surgissent des vestiges architecturaux antiques, des églises orthodoxes, des modestes cabanes de bois et des roulottes. De ses rencontres avec les habitants, elle tirera des portraits silencieux et émouvants, des instants de vie intimes où les regards s'absentent ou se dérobent.

New York, Face B. Photographies de Jaime Belda

New York, Face B. Photographies de Jaime Belda

Jaime Belda nous montre une vision crue et brute de la ville des gratte-ciel. Dans cette exposition l’auteur poursuit une de ses thématiques fondamentales : la relation Homme-Ville. Un thème qu’il a inauguré en 2012 avec l’exposition Entre escombros, travail qui fut sélectionné pour les Découvertes du Festival PhotoEspaña 2013. New York. Face B est le travail que l’auteur a réalisé pour le Master en photographie de l’école Espaí d'Art Fotogràfic de Valence.

Programme de diffusion Crystal Palace, Zébra3, C = 1 / √px

Programme de diffusion Crystal Palace, Zébra3, C = 1 / √px

C=1/√px  est une sculpture sonore qui prend la forme d’une raffinerie miniature. Des tubes, ballons, ampoules et autres verreries de laboratoire sont agencés en une sorte d’alambic transparent, générant une « distillation » sonore : des sons parcourent cette machinerie et se transforment au cours du processus.

Exposition "Les inventifs" à l'hôtel de région Aquitaine

Exposition "Les inventifs" à l'hôtel de région Aquitaine

Cette exposition assure la promotion de l’innovation au sens large à travers toute la France et valorise les inventions issues de personnes physiques. L’objectif est de plonger les visiteurs dans un univers parallèle et décalé autour du monde de l’invention et de l’innovation. Cette exposition est l’occasion de découvrir des inventions portées par l’association, et de faire connaître le monde de l’invention à un public plus large.

D.F.I. Document fictionnel d'identité, exposition collective au Polarium

D.F.I. Document fictionnel d'identité, exposition collective au Polarium

Comment la création a une place privilégiée dans sa capacité à transmettre, à faire récit et à dire ?

Christian Bonnefoi, à la Galerie D X et à la Base sous marine

Christian Bonnefoi, Variations

L'ensemble des oeuvres présentées mettent en évidence les variations qui définissent le travail de l'artiste. Tableaux, collages et collages muraux se succèdent le long du parcours tout en créant un ensemble cohérent, articulé en multiples séries.

Exposition « Les hirondelles », Abdelkrim Srhiri

Exposition « Les hirondelles », Abdelkrim Srhiri

Le plasticien bordelais nous transporte dans son univers marocain, entre figuration et abstraction.  Le cuivre, le bois, la toile, la terre… ces matériaux ont toujours suivi Abdelkrim Srhiri. Entrelacés, tissés, ils sont les liens entre l'enfance, les gens, les événements, le monde. Après un flirt avec l'art abstrait et conceptuel, Srhiri se retourne vers la figuration et fait entrer dans son univers pictural, tel un leitmotiv, le tarbouche comme symbole, au coté du corps, toujours blanc, de la femme. Son oeuvre, chargée de symboles et de références à l'oeuvre de ses prédécesseurs, nous parle de la vie quotidienne et porte un regard sans complaisance, mais néanmoins nostalgique, sur le Maroc.

Odyssée, destination espace

Odyssée, destination espace

Rejoignez Odyssée, l'Académie Spatiale et partez sur les traces des héros de l'espace ! Vivez les grands moments de cette aventure des années 60 à aujourd'hui. Explorez Mars, découvrez les répliques exactes des rovers martiens qui permettent aujourd'hui d'étudier l'environnement de cette intrigante planète… Une série de défis attend aussi les plus jeunes : construction de fusées, découverte des planètes de notre système solaire et même, habillage d'un astronaute !

L’heure du souper ou l’art du bien manger aux XVIIe et XVIIIe siècles

L’heure du souper ou l’art du bien manger aux XVIIe et XVIIIe siècles

L'évolution de l'attrait pour la cuisine, tant sur les produits et saveurs que sur leur mise en forme, donne naissance à de nouveaux objets et de nouvelles représentations autour de la table.