Improbabilis : le végétal sous les obus, Exposition de photos sur la conquête de la nature sur le toit de la Base sous-marine

Improbabilis : le végétal sous les obus, Exposition de photos sur la conquête de la nature sur le toit de la Base sous-marine

Improbabilis, c'est la traduction, visible et réelle, du vieil adage : "la nature reprend toujours ses droits". Bâtiment charismatique et énigmatique qui porte les stigmates des bombardements, laissant ainsi des trous béants dans l'armature du bâtiment, et aussi improbable qu'ils soient, ces fêlures de la guerre accueillent aujourd'hui une végétation spontanée, riche et variée (Chênes, Frênes' et même des Orchidées sauvages). Construite pendant la Seconde Guerre mondiale, la Base sous-marine de Bordeaux est depuis septembre 2000 un édifice culturel. Quoi de mieux que l'art et la culture pour réconcilier l'homme avec ce lieu ?

Lire la suite...

Serge Labégorre, Les tressaillements du vivre

Serge Labégorre, Les tressaillements du vivre

Depuis plusieurs décennies maintenant, l'oeuvre de Serge Labégorre se déploie en "séries" mettant en scène : sa propre vie ; des portraits (hommes, femmes ou papes) ; des paysages architecturés et habités ; son admiration pour de grands maîtres du passé tels vélasquez ou Van Gogh et de plus récents tels Soutine, Picasso, De Kooning ou Bacon. Tous ces cycles que l'artiste remet sans cesse sur l'ouvrage sonst avant tout des motifs à peindre, des prétextes pourrait-on dire, qui lui permettent de régénérer son inventivité picturale.

Lire la suite...

Jardin dévoilé de la Base sous-marine

Jardin dévoilé de la Base sous-marine

C’est sous le titre Jardin dévoilé de la Base sous-marine que nous permettrons au public de découvrir les toits de la Base. Mise en valeur par des regards photographiques (200 images, noir et blanc, couleur) et une visite exceptionnelle d’une partie de ces toits, la diversité du monde végétal installé sur les toits de la Base sera offerte à l’œil du visiteur.

Lire la suite...

De David Johnston à Jules Vieillard, L'ivresse Darrigade, Présentation dans les collections du musée

De David Johnston à Jules Vieillard, L'ivresse Darrigade, Présentation dans les collections du musée

Ce cycle d'invitations aux collectionneurs d'arts décoratifs et de design a été inauguré en 2014 avec la présentation d'une très belle collection de verres de la Renaissance réunis par Philippe du Mesnil. Le musée invite aujourd'hui les collectionneurs Jacques et Laurence Darrigade à présenter leur remarquable ensemble de céramiques de Vieillard, pour partager leur passion avec le public du musée.

Lire la suite...

Alejandro Jodorowsky

Alejandro Jodorowsky

Alejandro Jodorowsky a marqué des générations d'acteurs, d'écrivains, de cinéastes et de plasticiens par une œuvre aussi prolifique qu'éclectique. Le CAPC musée d'art contemporain de Bordeaux présente en 2015 la première rétrospective majeure de l'œuvre singulière de cet artiste chilien, internationalement reconnu. "Du mime à la bande dessinée, dont il a bouleversé la notion même de scénario, de la tarologie à la psychogénéalogie, de l'écriture à sa fréquentation des cercles Surréalistes, du cinéma underground à ses toutes premières performances au sein du groupe Panique, Jodorowsky a bousculé, interrogé et modifié notre manière de percevoir et de penser l'art.  Son œuvre anticonformiste et plurielle a touché un vaste public mais aussi suscité un véritable culte par sa dimension symbolique, philosophique, et parfois ésotérique.

Lire la suite...

Bordeaux-Italie, Echanges et visions artistiques, 17e - 20e siècles

Bordeaux-Italie, Echanges et visions artistiques, 17e - 20e siècles

L'exposition illustre trois siècles de relations fécondes entre la capitale girondine et la péninsule italienne, à travers l'histoire de la collection riche en chefs-d'oeuvre de l'école italienne, du Pérugin à Boldini, en passant par l'école vénitienne (Titien, Véronèse...). Une première partie présentera l'histoire du goût pour l'Italie depuis le 17e siècle, à travers les collections privées, les dépôts de l'Etat et la politique d'acquisitions du musée. La seconde partie, sans nul doute la plus importante, abordera l'histoire et le paysage italien. La troisième partie sera consacrée à la formation et l'apprentissage : l'étude des maîtres italiens par les peintres et sculpteurs français ainsi que les Prix de Rome bordelais du 18e au 20e siècle, de Pierre Lacour à Jean Dupas.

Lire la suite...