Martin Szekely - Construction

Martin Szekely - Construction

Un ensemble d'une quarantaine de pièces du designer Martin Szekely, réunies autour du thème de la construction. Le musée des Arts décoratifs et du Design invite le designer Martin Szekely à exposer son travail dans l'ancienne prison, nouvel espace d'exposition situé à l'arrière de l'hôtel de Lalande.

Daphné Le Sergent, Géopolitique de l'oubli

Daphné Le Sergent, Géopolitique de l'oubli

Le novlangue – la langue fictive imaginée par George Orwell dans son roman dystopique 1984 –, se construit sur une déperdition, une simplification langagière. Le groupe C de son vocabulaire, les termes techniques, est le fil d’Ariane de Géopolitique de l’oubli. L’artiste française, née à Séoul, Daphné Le Sergent mène une recherche autour de la disjonction, comme frontière géopolitique autant que comme séparation intérieure. L’exposition interroge l’écriture par l’image, pointant le data déluge offert par Internet et les moteurs de recherches. Interrogeant de quelle manière cette surcharge d’information nous morcelle, le projet envisage le terme « géopolitique » de manière intérieure.

Bordeaux Métropole a 50 ans, évocation d'une histoire commune

Bordeaux Métropole a 50 ans, évocation d'une histoire commune

Dans le cadre de son 50e anniversaire, les Archives Bordeaux Métropole évoquent la création de La Cub et ses principales missions au service des habitants, au travers de documents originaux issus de leurs fonds : procès-verbaux, registres, articles de presse, photographies et objets. Enfin, une maquette de l'Hôtel de la métropole, siège emblématique de La Cub depuis 1979, donne à voir cette construction dans un quartier alors en pleine mutation.

Jacques Emile Blanche, le peintre aux visages

Jacques Emile Blanche, le peintre aux visages

Le projet qui sera présenté à Libourne au cours de l’été 2018 s’inscrit dans le cadre des prêts hors les murs initiés par le musée des beaux-arts de Rouen. Un partenariat lie ainsi les deux musées et génère le prêt à Libourne d’un choix d’œuvres données par Jacques Emile Blanche au musée de Rouen à partir des années 1920, puis par sa famille après sa mort, constituant ainsi le plus important fonds français consacré à l’artiste.

California Expo

California Expo

La Californie, ce sont des surfeurs huilés, des plages à perte de vue, Alerte à Malibu et les collines d’Hollywood, mais pas que ! Cet exceptionnel territoire abrite des décennies d’Histoire : des peuples Amérindiens à San Francisco, de la ruée vers l’or à la prison d’Alcatraz, ce sont près de 2 000 m2 d’expo consacrés à cette terre de libertés, d’évolutions et de tendances.

Un voyage à Venise avec Rodolphe Martinez

Un voyage à Venise avec Rodolphe Martinez

Que montrer de Venise, sinon le sentiment amoureux qu'elle provoque longtemps après l'avoir quittée.

Le cénotaphe restauré de Michel de Montaigne

Le cénotaphe restauré de Michel de Montaigne

Oeuvre majeure des collections du musée d'Aquitaine, le cénotaphe vient d'être restauré après une campagne de financement participatif initiée par le musée d'Aquitaine, fin 2016. Les travaux avaient pour objectif de nettoyer l'œuvre, reprendre les réagréages au plâtre, et enfin harmoniser l'ensemble du monument.

Street Color

Street Color

Il s'agit d'une exposition sur le Street Art en abordant sa programmation par le prisme de l’explosion de la couleur. Neuf artistes majeurs et de renommée internationale investissent chacun une des salles du Château Labottière, monument principal et magnifique écrin du 18ème siècle dans lequel se tiennent les grandes expositions de l’Institut.

Speedy Graphito - Urban Fever

Speedy Graphito - Urban Fever

L'Institut Culturel Bernard Magrez accueille l'exposition de Speedy Graphito, Urban Fever, au sein du Pavillon de La Boétie. Création in situ, palissades, toiles, boites aux lettres et sculptures, l'un des pères du Street Art français est un vrai touche à tout et montre l'étendue de son spectre créatif au sein de cette exposition haute en couleur venant compléter l'exposition Street Color du Château Labottière.

De l'art dans la mode...et inversement

De l'art dans la mode...et inversement

Carte blanche à l'école ESMOD Bordeaux autour d'un projet pédagogique ambitieux valorisant la collection du musée des Beaux-Arts.

Fenua de l'artiste Thibault Messac

Fenua de l'artiste Thibault Messac

Le point de départ du travail de Thibault Messac s’encre profondément dans le réel, sa pratique s’articulant autour de celui-ci pour essayer de réactiver une sorte de surréalisme contemporain. Si «l’art c’est la vie» alors le réel devient l’art, l’art et le réel sont intrinsèquement liés. Sa construction ressemble à une approche quasi scientifique où Thibault Messac analyse, observe, étudie méticuleusement son sujet, pour essayer de le comprendre, afin de jouer avec et d’essayer de lui inoculer un sentiment d’inquiétante étrangeté.

Le vin et la musique, accords et désaccords

Le vin et la musique, accords et désaccords

Cette exposition révèle la richesse des liens entre le vin et la musique à travers un parcours sensible, sonore et visuel, convoquant tour à tour peinture, musique et arts de la scène.

CLOCK, Les horloges du vivant

CLOCK, Les horloges du vivant

Pourquoi les plantes se referment-elles le soir ? À quelle vitesse battent les ailes du colibri ? Un bébé respire-t-il comme un adulte ? Le koala dort 20 heures par jour : est-il paresseux ? Comment trouver le bon tempo ? Toutes les formes de vie sont rythmées par  des  mécanismes  de  mesure  du  temps  qui  leur  permettent  de s’adapter aux transformations de l’environnement et d’en tirer le meilleur parti.  Les  êtres  vivants,  plantes  et  animaux,  du  plus  simple  au  plus complexe,  possèdent  des  systèmes  d’horloges  dont  les  scientifiques sont aujourd’hui capables de décrire les mécanismes : photopériodisme, expression  génétique,  équilibres  hormonaux,  influence  de  la  lumière.

Remigio Rosani, exposition personnelle

Remigio Rosani, exposition personnelle

Élevé dès l’âge de cinq ans par ses tantes, en Italie puis en Belgique, Remigio Rosani intègre l’institution Le Roseau Vert, à Marchipont (Belgique) au décès de sa mère en 1975. Il participe d’abord à l’atelier jardinage, pratique l’équitation et ne se met au dessin qu’à la quarantaine au sein de l’atelier art plastique.Ses thèmes de prédilections sont le corps, l’amour, l’amitié, l’affection en ouvrant une large place à la sexualité. Ses dessins aux couleurs vives, exécutés au pastel à l’huile, mettent en scène des personnages nus cernés de noir qui envahissent tout l’espace de la feuille.

Photographies de voyages "Saint-Pierre et Miquelon et le harfang des neiges" de Gregory Pol

Photographies de voyages "Saint-Pierre et Miquelon et le harfang des neiges" de Gregory Pol

Grégory POL est un marin breton et il est aussi un photographe  voyageur sensible. Navigateur et plongeur, il colore d’un regard poétique les photographies d’une nature pour laquelle il se bat et il capte la vie des animaux avec justesse afin qu’ils soient protégés. Ses images nous ouvrent les portes des espaces préservés etrudes des territoires du bout du monde. En surface, elles sont balayées par un vent de noroît qui nous fait frissonner et nous perce de ses cristaux de glace ; sous les eaux, elles nous entraînent dans le ballet figé d’un monde du silence.

Benoît Maire : Thèbes

Benoît Maire : Thèbes

Benoît Maire présente son travail au CAPC musée d'art contemporain de Bordeaux dans une importante exposition monographique intitulée Thèbes. Regroupant près de 80 œuvres, l'exposition représente un nouveau chapitre pour l'artiste bordelais dont le travail, qui se situe au croisement de l'art et de la philosophie, procède d'une matérialisation plastique de ses théories esthétiques.

Damir Ocko : DICTA

Damir Ocko : DICTA

Le novlangue d'Orwell, qui prône une non-distanciation avec les faits, regroupe trois classes de vocabulaire. Le groupe B, celui de la rhétorique, de la parole politique, est le terreau du projet proposé par Damir Ocko.

Nature morte, ou le préfixe conceptuel de l'art romantique

Nature morte, ou le préfixe conceptuel de l'art romantique

Le Centre d’art du domaine de Château Chasse-Spleen à Moulis-en-Médoc (Nouvelle-Aquitaine) accueillera, à partir du 8 mars et jusqu’au 26 octobre, l’exposition « Nature Morte ou le préfixe conceptuel de l’art romantique ». Cet événement, organisé par l’artiste Benoît Maire, commissaire du projet, présentera une quinzaine d’oeuvres de 5 artistes de renommée internationale.

Digital Abysses, art numérique de l'artiste Miguel Chevalier

Digital Abysses

Oeuvres fixes et installations numériques interactives configurées à l'échelle monumentale du lieu. Inspiré par les grands fonds océaniques qui occupent les deux tiers de la planète, l'artiste, pionnier de l'art virtuel et numérique, poursuit son exploration de la nature à travers le thème de la faune et de la flore sous-marine (algues, plancton, radiolaires, coraux...). Il explore sur un mode poétique et métaphorique la question du lien entre nature et artifice qui aujourd'hui coexistent et s'enrichissent mutuellement.

Philippe Mohlitz - Pilleur de rêves

Philippe Mohlitz - Pilleur de rêves

Cette exposition de gravures offre une immersion en noir et blanc dans l'espace très personnel de Mohlitz. Philippe Mohlitz a choisi Bordeaux pour résider et réaliser son oeuvre. Né en 1941, élève de Jean Delpech (Grand Prix de Rome de gravure en 1948), Mohlitz est aujourd'hui reconnu comme un maître de la gravure au burin. Son inspiration visionnaire et fantasmagorique en fait un héritier de Rodolphe Bresdin. Après plus de quarante ans de création, une part de mystère demeure toujours autour de son oeuvre.