Maria Callas, quand le rideau tombe !

Maria Callas, quand le rideau tombe !

À l’occasion des 40 ans de sa disparition, une exposition au Grand-Théâtre de 35 photographies exceptionnelles faisant partie de la collection de Paris Match.

1917 : voilà les Américains !

1917 : voilà les Américains !

En avril 1917, Américains et Français s'accordent sur l'envoi en France d'un Corps expéditionnaire d'environ deux millions de soldats. Le 21 juin 1917, Bordeaux devient le quartier général de la base n°2 du Service of Supply concernant à la fois la réception et l'organisation de l'approvisionnement et du ravitaillement, tandis que Brest et Saint-Nazaire sont essentiellement dévolus à l'accueil des troupes combattantes.  

Géorgie, berceau de la viticulture

Géorgie, berceau de la viticulture

Située sur les rives de la mer Noire et nichée aux pieds des montagnes du Caucase, aux confins de l'Europe et de l'Asie, la Géorgie témoigne d'une culture vitivinicole ancestrale remontant au VIe millénaire avant J.-C. La Cité du Vin présente son exposition temporaire "Vignoble Invité" et vous invite en Géorgie, à la découverte d'une culture ancestrale aux racines de la vitiviniculture mondiale. Produite par L'Etat géorgien et le Musée National de Géorgie de Tbilissi, cette exposition présente 125 objets archéologiques et ethnographiques, œuvres d'art, ainsi que des photographies. Autant de vestiges qui illustrent la place fondamentale de la vigne et du vin dans la culture géorgienne, fortement enracinée dans le passé et résolument tournée vers l'avenir.

PAYSâge 2

PAYSâge 2

PAYSâge 2 s'intéresse aux paysages régionaux (littoral, estuaire) de la métropole bordelaise mais également au devenir de l'homme dans l'espace urbain.

Horizons éphémères, exposition de La Mémoire de Bordeaux Métropole

Horizons éphémères, exposition de La Mémoire de Bordeaux Métropole

Pour son 24e salon photographique, la Mémoire de Bordeaux métropole a choisi d'illustrer le paysage urbain sous la forme d'un itinéraire qui montre l'évolution et l'extension de la métropole depuis le début du 20e siècle. L'entrée dans ce territoire se fera grâce à des vues aériennes anciennes mises en perspective avec des photographies prises in situ. Pour cette édition 2017, le groupe Photo a choisi d'illustrer l'évolution et l'extension de la métropole depuis le début du 20e siècle en s'appuyant sur les axes de circulation "naturels" ou "fabriqués" qui la traversent ou la contournent : les fleuves Garonne et Dordogne et leurs franchissements et les ceintures historiques, boulevards et rocade, qui délimitent le territoire géographique et urbain.

Le Peuple des Vignes est en marche : exposition à Lalande de Pomerol

Le Peuple des Vignes est en marche : exposition à Lalande de Pomerol

Le peuple des Vignes s’est révélé durant 4 nuits, du 17 au 21 mars 2017, sur la parcelle n°789 du Château Haut Chaigneau. "Une flopée de petits êtres subtils, grouillent aux quatre coins de l’univers. Ils sont porteurs d’informations spécifiques liées aux éléments, aussi les nomme-t-on des « élémentaux ». Les « élémentaux » régissent les forces primaires et cosmiques de l’Univers : l’air, l’eau, le feu, la terre. Si on cherche à les voir, en y prenant garde, on les devine aisément.

40ème Salon d’Arts Plastiques d'Arts et Lettres de France

40ème Salon d’Arts Plastiques d'Arts et Lettres de France

Une soixantaine d’artistes ont été sélectionnés pour ce quarantième salon d’Arts et lettres de France. Plus de quatre-vingt tableaux seront accrochés aux cimaises et une dizaine de sculptures, pour la plupart assez gigantesques, occuperont la salle et la cour intérieure.

Les fenêtres de la ville, œuvres de Jean-Charles Rigaud

Les fenêtres de la ville, œuvres de Jean-Charles Rigaud

Influencé par ses expériences de musicien et de cinéaste, il intègre dans ses toiles des souvenirs personnels mêlés aux mémoires imaginaires tels que des scènes de films, des parties de romans… Adoptez un nouveau regard sur les villes !

TUTTI FRUTTI, Installations pour deux espaces

TUTTI FRUTTI, Installations pour deux espaces

TUTTI FRUTTI est une exposition proposée par Michel Blazy, qui réunit deux interventions, ayant pour trait commun l’utilisation de restes issus de notre consommation de fruits. Des noyaux d’avocats et des peaux d’oranges, transformés à l’issue d’un long processus, sont mis en scène dans deux espaces différents. Le public, confronté à différentes formes du vivant, se trouve plongé au cœur de dispositifs fictionnels et sensitifs, où se mêlent l’ordinaire et le merveilleux.

Landskating anywhere

Landskating anywhere

L'exposition Landskating anywhere réalisée par Arc en Rêve pour la saison culturelle. Paysages célèbre la pratique du skateboard et ses relations avec l'architecture et la ville. L'ambition de Landskating anywhere est de faire connaître et reconnaître l'univers du skate dans sa dimension culturelle et artistique. Il s'agit aussi d'apprécier la place du skateur qui propose une autre manière de voir la ville en révélant des espaces en creux, avec des pleins et des déliés. Plus qu'un sport, c'est un art du mouvement du corps et une passion urbaine.

Le maréchal de Matignon maire de Bordeaux 1585-1597

Le maréchal de Matignon maire de Bordeaux 1585-1597

Le 5 juillet 2017, S.A.S. le Prince Albert II de Monaco a commencé Sa visite historique de Bordeaux, sur les traces de Son ancêtre le maréchal Jacques de Matignon, par l’inauguration de l’exposition que les Archives Bordeaux Métropole ont consacré à celui qui fut maire à la fin des guerres de Religion.

Parcours hors les murs par le CAPC autour d'un ensemble d'œuvres monumentales de l'artiste britannique Richard Long

Parcours hors les murs par le CAPC autour d'un ensemble d'œuvres monumentales de l'artiste britannique Richard Long

L’artiste britannique, né en 1945 à Bristol, est mis à l’honneur par la présentation de trois de ses œuvres issues de la Collection du CAPC musée d’art contemporain de Bordeaux : au Grand-Théâtre, à l’Espace Saint-Rémi et à l’Hôtel de Ville. Cette présentation est complétée par les œuvres in situ visibles en permanence au Café du musée et sur ses terrasses.

Nos identités visuelles, Bordeaux-Paris Paris-Bordeaux

Nos identités visuelles, Bordeaux-Paris Paris-Bordeaux

Ce parcours/exposition se déploie dans les rues autour de l'Entrepôt Lainé et sur la façade du musée et, dans le musée, au Salon au rez-de-chaussée, dans les escaliers et les couloirs, dans la salle de communication, sur la mezzanine, dans la bibliothèque, dans l'espace Arnozan au 2nd étage, sur la terrasse et dans les ateliers du regard.

Oh couleurs ! Le design au prisme de la couleur

Oh couleurs ! Le design au prisme de la couleur

Une exposition sur les liens entre la couleur et le design présentée dans l'ancienne prison municipale. Alors que les historiens du design ont privilégié les questions liées à la forme, à la fabrication, aux matériaux et aux nouvelles technologies, peu d'entre eux se sont intéressés à la couleur. Pourtant elle influence directement notre perception des objets et la façon dont on interagit avec eux. La couleur participe également de la définition des périodes et des styles. Autant d'aspects que les visiteurs pourront découvrir à travers des exemples constitutifs de l'histoire des objets et du design.

Paysages en scène

Paysages en scène

L’exposition présentée au sein du Grand-Théâtre, splendide écrin architectural crée par Victor Louis, fait se conjuguer les époques et les sensibilités artistiques, s’inspirant des thèmes qui imprègnent l’activité d’une maison telle qu’un opéra - la danse, la musique, les arts de la scène, le jeu, le corps, les décors et les costumes - tout en rejoignant la thématique de la saison culturelle paysages bordeaux 2017. Depuis le rez-de-chaussée jusqu’à l’étage supérieur, sculptures monumentales, photographies, vidéo et installations d’artistes internationalement reconnus (Robert Mapplethorpe, Cindy Sherman, Diane Arbus, Helmut Newton, Pierre Molinier... ) et émergents (Nino Laisné, Aurélien Froment, Shana Moulton, Omar Victor Diop… ) se présentent comme autant d’évocations poétiques liant nature et création ; les œuvres y jouent une sorte de partition globale, où le corps compose et interagit avec le paysage dans lequel il s’inscrit, qu’il soit urbain, naturel, domestiqué, intime, métaphorique ou politique.

Réenchanter la ville

Réenchanter la ville

Réenchanter la ville propose une relecture du fonds de collection du Musée offrant un regard poétique sur l'espace urbain. A l'heure où les villes s'étendent et s'élèvent, où les circulations multipliées rapprochent plus rapidement les hommes, les travaux sélectionnés sont un entracte dans ce spectacle trépidant. La poésie, la fantaisie et souvent l'humour trouvent leur place pour manifester cette réappropriation de la ville par la création.

Paysages intérieurs/extérieurs, Points de vue des publics

Paysages intérieurs/extérieurs, Points de vue des publics

Suivant l’impulsion donnée par la saison Paysages, l’exposition Paysages intérieurs/extérieurs, Points de vue des publics, organisée au musée des Beaux-Arts présente des réalisations produites en atelier au musée et hors les murs.

Le musée se met au vert ! Paysages en représentation(S)

Le musée se met au vert ! Paysages en représentation(S)

La saison "Paysages Bordeaux 2017" est l’occasion pour le musée des Beaux-Arts de réinvestir et de revisiter ses collections autour d’un des genres picturaux les plus récurrents de l’histoire de l’art : le paysage.

4,543 milliards, La question de la matière

4,543 milliards, La question de la matière

Quel est l’enjeu dès lors que l’art et les musées accèdent à une conscience plus aiguë de la matière et du temps ? Comment peuvent-ils alors quitter le cadre spatial du « penser globalement, agir localement » pour entreprendre de « penser historiquement, agir géologiquement » ?

Des Mondes aquatiques #2

Des Mondes aquatiques #2

Du saumon sculpté dans la roche il y­­­­­ a 25 000 ans dans le val de Gorge d’Enfer, aux premières peintures paléochrétiennes des catacombes où le poisson apparaît comme un symbole du christianisme, la pêche incarne encore aujourd’hui un riche terrain de jeu avec ce scénario immuable : un plan d’eau, un ciel et une figure de pêcheur comme trait d’union. Elle n’est pas si éloignée de la pratique de l’amateur d’art qui déambule dans les musées. À leur manière, pêcheur et regardeur se postent face à un cadre, une toile ou un paysage, dans lequel s’investir. Elle est aussi un levier puissant pour l’imaginaire : les poissons prennent des dimensions extraordinaires, le récit se métamorphose en épopée. « Ne doutez pas que la pêche soit un art », écrit Izaac Walton dans Le parfait pêcheur à la ligne ou Le divertissement du contemplatif édité au XVIIe siècle, qui donne à la pêche ses lettres de noblesse philosophiques laissant entrevoir cette activité comme bien plus complexe qu’elle ne paraît.