L’entre-temps : œuvres de Barbara Schroeder

L’entre-temps : œuvres de Barbara Schroeder

Son art germe dans le terreau des potagers, le sable des voyages, la pulsation organique de la terre. Les peintures de Barbara Schroeder font pousser des légumes rois et des fruits souverains qu’une énergie viscérale propulse vers le cosmos. L’artiste, d’origine allemande, s’approprie des territoires inconnus pour y mettre en mouvement ses formes allégoriques de la féminité et de la fécondité, pleines ou évidées, et célébrer la puissance et la modestie de l’univers végétal. Barbara Schroeder expose dans des musées, centres d’art et galeries en France, Allemagne et Autriche.

Lire la suite...

Sous-Pli - Conflits. L’envers d’une rédaction

Sous-Pli - Conflits. L’envers d’une rédaction

Le 308-maison de l'architecture vous propose une exposition "Sous-Pli".

Lire la suite...

Hommages aux travailleurs et soldats étrangers et coloniaux engagés et morts pour la France en 1914-1918

Hommage aux travailleurs et soldats étrangers et coloniaux engagés et morts pour la France en 1914-1918

Ils sont accueillis en héros dans les ports où ils débarquent en 1916 et 1917. Ils sont africains, américains, anglais, antillais, australiens, belges, canadiens, chinois, guyanais, grecs, indiens, indochinois, malgaches, polonais, portugais, russes, serbes…

Lire la suite...

Odette Boyer Chantoiseau, "De la figuration vers l'abstraction"

Odette Boyer Chantoiseau, "De la figuration vers l'abstraction"

La galerie Guyenne Art Gascogne présente un ensemble d’œuvres d’Odette Boyer Chantoiseau, peintures, gouaches et dessins. Née en 1907, Odette Boyer fait partie de cette génération d’artistes, tels Edmond Boissonnet ou Maurice Pargade, qui suivirent à Bordeaux, dans les années 1927 – 1930, les cours de l’Ecole des Beaux-Arts de Bordeaux, sous la direction de Maurice Roganeau. Dans la ligne de son entourage familial, Odette Boyer porte haut la notion d’art ; son désir est de se consacrer à la peinture, de passer le concours de la Villa Médicis. Son mariage en 1931 la fixe pourtant à Bordeaux où elle poursuivra désormais sa carrière d’artiste.

Lire la suite...

Cellules souches : la médecine du futur

Cellules souches : la médecine du futur

Saviez-vous que nous sommes le résultat de la multiplication et de la diversification d'une poignée de minuscules cellules souches ?

Lire la suite...

Daniel Dezeuze/Albert Marquet. Mise en regard

Daniel Dezeuze/Albert Marquet. Mise en regard

Récemment, Daniel Dezeuze a réalisé un don important d’un ensemble de dessins au CAPC musée d’art contemporain de Bordeaux. Les 124 feuilles, datées de 1962-1963, révèlent l’activité de l’artiste dans la cité portuaire d’Avilès, située sur la côte cantabrique en Espagne. Les dessins produits alors résultent de nombreuses techniques : crayon, encre de Chine, mais aussi craies grasses pour le travail de la couleur. Ils s’inscrivent dans une activité traditionnelle de l’artiste qui travaille le paysage sur le motif. Tantôt travaillées dans la matière enrichie, tantôt dans l’expression pure du geste, ces feuilles font alterner le vide et le plein et questionnent la spatialité. Elles éclairent d’un nouveau jour la genèse de l’œuvre de l’artiste. En germe, on peut y lire l’importance du mouvement, l’élancement de la perspective ou le rôle du signe, lorsque le tracé devient écriture, le dessin calligraphie.

Lire la suite...