Cet été, le musée des Beaux-Arts de Bordeaux en toute intimité

Depuis début juillet, le musée des Beaux-Arts de Bordeaux se déconfine progressivement et décline la thématique de l’intime à travers son accrochage et ses visites commentées.



Le public du musée a de nouveau un accès aux collections permanentes du XIXe au XXe siècle et des salles de l’aile sud présentant les œuvres du XVe au XVIIIe siècle, avec un nouvel éclairage muséographique pour mieux valoriser les œuvres, prolongeant la métamorphose de cette aile, deux ans après la rénovation du hall d’accueil.

Dans la salle des Modernes, l’accrochage "L’intelligence de l’œil. Hommage à Robert Coustet, collectionneur" est prolongé au moins jusqu’au 5 octobre, permettant de découvrir l’atmosphère intime d’un cabinet d’amateur. Plongez dans le regard intérieur incomparable de Robert Coustet, généreux donateur et éminent spécialiste de l’art bordelais, à travers une sélection de 80 œuvres du XVIIIe au XXe siècle issues de sa collection personnelle et offertes au musée. En savoir plus.

Dans le cadre d’ "Un été à Bordeaux", le musée met en place pour un large public des « Visites intimes », sur réservation, pour les adultes ou pour les familles. En petit comité, offrez-vous une découverte privée de la collection. Anecdotes, amitiés, détails cachés et récits sont au rendez-vous.

Par ailleurs, le musée se dévoile aussi hors les murs : un florilège d’œuvres de sa collection est reproduit et expliqué dans le centre commercial Mériadeck et sur les grilles du Jardin de la Mairie.

 
Et enfin, le premier jeu du musée est en ligne. Qui a tué Paul dans la salle baroque ? Pour le savoir, rendez-vous sur le site internet du musée pour jouer à Crime au Musée des Beaux-Arts de Bordeaux. Entrez dans l’intimité des personnages des œuvres, comprenez leur psychologie, interrogez les suspects, retrouvez l’arme du crime et son auteur. Les internautes sont invités à mener la première enquête de criminologie du musée, à partir d’un scénario original conçu par l’association de la filière criminologie de l’Université de Bordeaux.



▶️ UNE PROGRAMMATION ENRICHIE ET RÉÉCHELONNÉE, À PARTIR DE LA RENTRÉE

Paysage intérieur : intimité(s) révélée(s), performance visuelle nocturne Jeudi 3 septembre de 21h à 23h, Jardin de la Mairie (Date sous réserve, voir le site internet du musée) Le soir du 3 septembre, Delphine Delas et Nicolas Louvancourt créeront un mapping lumineux inédit, en projetant ces scènes d’intérieur à grande échelle, sur les façades du musée et de l’Hôtel de Ville côté jardin.

Une nouvelle installation visible par tous depuis l’espace public à l’automne 2020. Le musée poursuit ses commandes d’œuvres aux artistes contemporains avec un nouveau projet dans l’espace public, en collaboration avec le designer et artiste Franck Tallon. Il succèdera à Détails 1 et Détails 2, qui, de 2017 à 2020, invitaient les promeneurs dans le jardin de la mairie à une déambulation visuelle kaléidoscopique de « morceaux choisis » d’œuvres du musée à travers un décor de théâtre aérien, reliant les deux ailes du musée, fantôme d’une troisième aile qui figurait dans le projet initial du bâtiment.

Détails 3 se déploiera sur les façades extérieures du musée, cours d’Albret, rue Elisée Reclus et rue Montbazon, ouvrant dans la pierre des fenêtres fictives vers les œuvres et faisant sortir de leur anonymat ces ailes qui, pour de nombreux Bordelais, prolongent simplement le Palais Rohan dans ses fonctions politiques et administratives. Détails 3 fonctionnera ainsi comme un véritable signal pour le musée, il le donnera à voir. Composé de portraits qui contemplent les passants, mais qui ne sont visibles que depuis certains points de vue sur la chaussée, il multipliera les jeux de regards, offrant un avant-goût de la délectation visuelle promise par le musée.

En raison de sa nouvelle temporalité, qui s’échelonnera avec des expositions et de nombreux événements de la fin de l’automne 2020 au début de l’automne 2021, La « Belle saison britannique » s’intitule désormais « Une Année britannique au musée des Beaux-Arts ».

INFORMATIONS PRATIQUES

Pour éviter la propagation du virus, le port du masque sera obligatoire dans les espaces du musée. Du gel hydroalcoolique sera à la disposition du public. La jauge d’accueil du musée sera limitée afin de respecter la distanciation sociale, avec un sens de circulation à l’intérieur des salles. Les visiteurs pourront retrouver toutes les informations nécessaires au confort de leur visite et télécharger les outils d’aide à la visite sur le site Internet du musée.


En savoir plus : http://www.musba-bordeaux.fr/


Écoutez Isabelle Beccia dans le cadre d'une courte visite passionnante "spéciale été" du Musée des Beaux-Arts.

Interview réalisée par Frédéric Dussarrat