"Quelque chose en nous", un roman de Joël Taris qui revient sur la trajectoire de Johnny Hallyday

Un titre en forme de clin d'œil, c'est le fan de la première heure qui prend la plume. À travers ce récit, il révèle aux lecteurs les hasards et les coïncidences troublantes ayant jalonné le parcours hors du commun de l'idole des jeunes.

 


▶️ UN ROMAN QUI MET EN SCÈNE LES FANS DE JOHNNY HALLYDAY AU FIL DES PAGES, CERTAINES RÉVÉLATIONS INÉDITES DE LA CARRIÈRE DU ROCKER SONT DÉVOILÉES

Saint-Barth, 5 décembre 2019. Des milliers de fans déferlent en pèlerinage sur l’île pour se recueillir sur la tombe de Johnny Hallyday. Pour tous un voyage inoubliable, mais pour six d’entre eux le début d’un incroyable destin. Emportés dans une spirale d’événements vertigineux, ils vont être confrontés à une fatalité implacable. Avec, en filigrane, le fantôme omniprésent de leur idole.

La relation entre Johnny Hallyday et ses fans a toujours été fusionnelle, entière. Tout au long de sa vie, "l'idole des jeunes" a été accompagné par cette communauté soudée et sincère. Tout le monde a en tête les images de cette foule immense venue dire un dernier adieu à la star, lors de ses obsèques à l'église de la Madeleine à Paris.

Pourtant, malgré les nombreux livres sur la vie de Johnny, rares sont ceux qui ont abordé le sujet de ses fans.

Parce qu'il est l'un d'entre eux, Joël Taris a un regard à part, plus intimiste et plus authentique, sur ces hommes et ces femmes qui suivent Johnny depuis toujours.

Ses 6 protagonistes sont plus vrais que nature et contribuent à embarquer les lecteurs dans cette histoire riche en rebondissements et en révélations. Avec, en permanence, l'ombre du rocker qui plane. Sa présence est presque palpable.

▶️ EXTRAIT

"Le vol entre Saint-Martin et Saint-Barthélemy affichait complet. La compagnie avait d’ailleurs doublé les navettes face à l’affluence. Les visages des occupants de la cabine étaient pour la plupart sérieux, voire graves, loin de l’allégresse coutumière qui présidait à l’acheminement de la clientèle huppée habituelle.

Rien de tout cela cette fois-ci. Pas de montres Philippe Patek, ni de sacs Vuitton ni de souliers Louboutin. Il s’agissait ici d’un melting pot réunissant des classes sociales très différentes, mais avec un objectif commun. Se recueillir sur Sa tombe, comme d’autres braveront les kilomètres pour embrasser le Saint-Sépulcre.

Trois ans déjà. Trois ans jour pour jour que Johnny Hallyday avait coupé le son et l’image. Il s’en suivit une tristesse abyssale. La mort de Johnny a été une bombe qui a explosé dans les entrailles des enfants du babyboom. Toute une génération a pleuré parce qu’elle venait de comprendre qu’elle allait bientôt mourir.

Elle qui se croyait indestructible, toujours jeune malgré la calvitie, les implants et l’arthrose qui menacent. Une génération qui chantait « l’Idole des jeunes » venait de réaliser qu’elle était devenue vieille, vulnérable et mortelle. Alors les larmes ont charrié les lambeaux de leur enfance, les amours d’été et l’élixir de leur jeunesse qu’ils croyaient éternelle."


▶️ À PROPOS DE L'AUTEUR


Diplômé d'une école de commerce, originaire de la Gironde, Joël Taris a été directeur régional du groupe Manpower. Depuis 25 ans, il dirige un cabinet de conseil en communication verbale. Joël intervient au sein des entreprises et à l'occasion de conférences sur le thème de la communication persuasive.
Il est aussi un fan de toujours de Johnny Hallyday, qu'il écoute depuis 1960. Alors, comme beaucoup de Français, il a été très touché par la nouvelle de sa mort... L'idée de rédiger un roman autour de son idole s'est donc progressivement imposée comme une évidence.


En savoir plus : https://www.quelquechoseennous.fr/



Écoutez Joël Taris.

Interview réalisée par Frédéric Dussarrat