Les « Icônes végétales » du photographe Thomas Balaÿ, exposition au Jardin botanique Bordeaux

Issues de diverses collections publiques et privées, chaque plante est revisitée en une stylisation sculpturale, célébrant ses élégances, ses volumes et ses couleurs.

 

La démarche photographique de Thomas Balaÿ a débuté aux Etats-Unis et plus particulièrement au Marie Selby Botanical Garden alors qu’il préparait une exposition itinérante sur les plantes en voie d’extinction. Ce photographe diplômé d’agronomie tropicale qui a voyagé dans le monde entier est à l’initiative d’ouvrages botaniques dont le dessein est de révéler la diversité et la beauté du monde végétal qui nous entoure.

Des Orchidées, Thomas Balaÿ retranscrit l’infinie délicatesse, la diversité inégalée de leurs formes et de leurs couleurs, la pureté auréolée du mystère de ces plantes à fleurs fascinantes. Une famille à part dans le règne végétal aux comportements uniques tant dans leur ingéniosité que dans leur stratégie de reproduction. A la fragilité apparente des Orchidées répondent ici les Succulentes, ces plantes dites « grasses », « gorgées de sucs » aux formes multiples et charnues, aux familles diverses et dont l’évolution provient de leur capacité de résistance à la sécheresse.

Avec le choix d’une prise de vue rapprochée sur fond neutre et noir, Thomas Balaÿ fait ressortir les formes et les volumes structurels, architecturaux de la plante. Cette mise en scène met en évidence la beauté du graphisme végétal, son design intrinsèque pour en déceler ses lignes, ses épaisseurs, pour toucher sa matière et sentir sa splendeur. Le monde végétal est ainsi transporté avec Thomas Balaÿ en des formes artistiques sobres, simples, à la netteté des lignes et aux formes proches des créations de design ou de joaillerie.

De ce face à face entre l’œil du photographe et la plante jaillit une galerie de portraits aux sonorités humanisées, à l’interaction complice entre l’homme et la nature.


En savoir plus : http://jardin-botanique-bordeaux.fr

 


Jusqu'au dimanche 31 janvier 2021.


Écoutez Thomas Balaÿ.

Interview réalisée par Frédéric Dussarrat