Cinéma en ligne, cinéma au féminin avec l’Institut Cervantes de Bordeaux : les pionnières

Pendant le mois de mars, mois de la célébration de la Journée Internationale des Femmes, à découvrir le cycle de cinéma en ligne consacré aux premières réalisatrices du cinéma espagnol.

 

Ana Mariscal, Pilar Miró, Margarita Alexandre, Josefina Molina et Cecilia Bartolomé, cinq courageuses cinéastes qui ont tourné leurs films de façon honnête et engagée, malgré une époque qui ne leur était pas favorable.

Ce cycle, proposé par l'Instituto Cervantes depuis 2010, est consacré aux réalisatrices et propose essentiellement des films récents qui représentent un échantillon de la production cinématographique réalisée par des femmes. Pour cette édition, le cycle met en avant, pour la première fois, des réalisatrices des années cinquante à quatre vingt, qui furent des pionnières dans l'histoire du cinéma espagnol. Les six films qui sont proposés pour ce cycle montrent non seulement le travail mais aussi la proposition esthétique de ces réalisatrices qu'il ne faut pas oublier. Chaque film est un portrait intéressant et porte un regard tout particulier sur l'Espagne de cette époque.

▶️ DEMANDEZ LE PROGRAMME

 

✔️ Segundo López, aventurier de la ville

L'actrice Ana Mariscal a débuté sa carrière de réalisatrice en 1953 avec cette comédie, dans laquelle on perçoit l'influence de l'esthétique néo-réaliste, mais aussi la tradition avec des personnages picaresques, à qui elle donne une véritable humanité. Ce film, produit par Bosco Films, société de production avec laquelle la réalisatrice produira une douzaine de films, raconte l'histoire d'un provincial qui, après la mort de sa mère, décide de vendre le modeste commerce familial et de partir à Madrid pour tenter sa chance.

✔️ La chatte Josep Soligó

Cette magnifique tragédie a pour cadre la campagne andalouse et la vie dans les fermes, qui y sont filmées dans toute leur beauté. Les personnages y ont un rôle plutôt insolite pour l'époque. Il s'agit ici du deuxième film de Margarita Alexandre - actrice, réalisatrice et productrice active aussi bien en Espagne qu´à Cuba, à l'époque révolutionnaire ou en Italie, durant les années de plomb - co-dirigé avec Rafael Torrecilla.

✔️ Le crime de Cuenca

Ce film, réalisé en 1979 par l'exceptionnelle Pilar Miró, dont le courage n'a cessé de lui causer des problèmes avec les autorités, est basé sur une histoire réelle survenue dans les années 1910. À l´époque de sa sortie, il fut un véritable scandale en Espagne, qui faisait alors ses premières pas dans la démocratie. Une terrible affaire de meurtre non résolue et la recherche des coupables mena la réalisatrice - un véritable mythe de la culture cinématographique espagnole - jusqu'aux tribunaux qui considéraient qu "elle pouvait être irrespectueuse envers le pouvoir judiciaire et la Garde Civile".

✔️ Séance de nuit Alfredo Solsona. Fotografía de Jordi Socias

La mise en scène du livre Cinq heures avec Mario dans les années quatre vingt, avec Lola Herrera dans le rôle de l'actrice principale, a donné la possibilité à la cinéaste Josefina Molina de réaliser un documentaire expérimental inédit qui se penchait sur l'éducation sentimentale de la génération de l'après-guerre espagnole. Les similitudes et les différences entre l'actrice et le personnage qu'elle interprète donnent lieu à une rencontre parallèle avec son ex mari, avec lequel elle entretient une longue conversation cathartique qui met à découvert les blessures et les traumatisme

✔️ Avant... On ne peut pas vous laisser tout seuls!

Un petit groupe de cinéastes, dirigés par Bartolomé, s´élance dans les rues, au tout début de l´époque de la Transition politique espagnole, afin de recueillir les opinions des hommes politiques et des citoyens sur le pays qui est alors en pleine évolution. Aujourd'hui, ce travail documentaire est considéré comme une étape importante de l'histoire du cinéma en Espagne, car ces témoignages ont permis de comprendre la diversité d'une jeune société qui réfléchissait sur son passé et sur la façon de construire son futur.

✔️ Après ... Bien attaché

Cette deuxième partie du documentaire Après, «Bien attaché» nous présente les idéaux de différents milieux de la société espagnole fraîchement entrée dans la démocratie, vis à vis de leur avenir : un futur incertain où les peurs d'un secteur ultra conservateur face à la construction d'un pays différent annonçait déjà la tentative du coup d´état de février 1981. Ce film, qui n'a pu sortir qu'en 1983, donne à Cécilia Bartolomé et à son frère, la place de précurseurs du documentaire social en plein développement.

 


Les films sont disponibles sur la chaîne Vimeo de l'Instituto Cervantes durant 48 h aux dates indiquées en cliquant ici.


Écoutez Marie Subra.

Interview réalisée par Frédéric Dussarrat